Comme frère et sœur, Clémence Guinot

Présentation de l’éditeur :

comme-frere-et-soeurCléo et Marin ont l’un et l’autre traversé des tempêtes, quand le père de Cléo tombe amoureux de la mère de Marin. Lorsque le couple décide de s’installer sous le même toit, leurs cinq enfants se retrouvent embarqués dans l’aventure. Mais vivre dans une famille recomposée n’est pas toujours évident. Les premiers temps sont électriques entre les deux aînés de quinze et seize ans, qui n’ont absolument pas envie de ces changements.

Cléo passe tout son temps avec ses deux amis de toujours, Nayla et Thibault. Elle a surtout un rêve : jouer Antigone dans la pièce du collège. Quant à Marin, il peint et dessine en secret. Pour réussir à passer l’audition, Cléo doit se résoudre à demander de l’aide à Marin, alors qu’ils sont comme deux étrangers sous le même toit. C’est ainsi que tout commence. Peu à peu, ces deux cœurs fragiles apprennent à se connaître, à partager leurs passions, leurs amis, à découvrir leur nouvelle « fraternité ». Un peu comme dans la tragédie grecque, quand le destin s’en mêle !

 

Alternant les voix de Lire la suite

Lithium, Aurélien Gougaud

Présentation de l’éditeur :

lithiumElle, vingt-trois ans, enfant de la consommation et des réseaux sociaux, noie ses craintes dans l’alcool, le sexe et la fête, sans se préoccuper du lendemain, un principe de vie. Il vient de terminer ses études et travaille sans passion dans une société où l’argent est roi. Pour eux, ni passé ni avenir. Perdus et désenchantés, deux jeunes d’aujourd’hui qui cherchent à se réinventer.

Dans un texte crépusculaire, Aurélien Gougaud entremêle leurs voix, leurs errances, leur soif de vivre, touchant au plus près la vérité d’une génération en quête de repères. Un premier roman d’une surprenante maturité, qui révèle le talent d’un jeune auteur de vingt-cinq ans.

 

Elle joue les larbins dans une station de radio, lui arnaque des vieux pour Lire la suite

Sélection de Noël 2016

noel-2016

Cette année encore, souhaitons que les livres soient nombreux sous les sapins. Il n’est pas de cadeau plus précieux ! Voici ma sélection personnelle de 4 x 4 romans parus récemment. Lire la suite

Maman est en haut, Caroline Sers

Présentation de l’éditeur :

maman-est-en-hautQuestion : « Où est-on mieux qu’au sein de sa famille ? » Réponse : « Partout ailleurs ! »

Cerise, la quarantaine bien entamée, vit seule avec ses deux enfants, supporte sa mère, a des élans hypocondriaques, se demande si elle ne devrait pas changer de boulot et, dans les moments extrêmes, ouvre une bouteille de blanc pour réfléchir.

Un matin, lors du traditionnel appel téléphonique maternel, elle perd le fil de la conversation et n’écoute plus. Pourtant quand Marie lui assène « J’ai eu raison, n’est-ce pas ? », prise de court, elle acquiesce. Le soir même, la gendarmerie l’informe que sa mère est en garde-à-vue, et refuse de lui en dire plus… Qu’a-t-elle pu faire encore ?

Pendant les semaines qu’il lui faudra pour comprendre, Cerise traverse quelques turbulences…

Maman est en haut : perchée depuis des années ; en haut de l’arbre généalogique. Une position idéale pour lâcher quelques bombes.. !

 

Ceci est une comédie dramatique familiale qui commence comme Lire la suite

Mes amis devenus, Jean-Claude Mourlevat

Présentation de l’éditeur :

mes-amis-devenusQu’avons nous fait de nos rêves ?

Que sont nos amis et nos amours devenus ?

Ouessant.

Accoudé à l’embarcadère, un homme scrute la ligne d’horizon.

Dans quelques instants, le ferry va se dessiner dans le lointain et lui apporter ses quatre amis. Le premier est comme son frère, mais il n’a pas revu les trois autres depuis quarante ans.

Le vent fouette son visage ; les mouettes crient ; le jour décline.

Lours’ est-il toujours une force de la nature ? Luce est-elle toujours aussi folle ? Mara ressemble-t-elle encore à celle qui l’avait ensorcelé, autrefois?

Et lui-même, comment sera-t-il à leurs yeux ?

 

J’en ai d’abord voulu à Jean-Claude Mourlevat : il appâte Lire la suite

Repose-toi sur moi, Serge Joncour

Présentation de l’éditeur :

joncour-repose-toiAurore est une styliste reconnue et Ludovic un agriculteur reconverti dans le recouvrement de dettes. Ils n’ont rien en commun si ce n’est un curieux problème : des corbeaux ont élu domicile dans la cour de leur immeuble parisien. Elle en a une peur bleue, alors que son inflammable voisin saurait, lui, comment s’en débarrasser. Pour cette jeune femme, qui tout à la fois l’intimide et le rebute, il va les tuer. Ce premier pas les conduira sur un chemin périlleux qui, de la complicité à l’égarement amoureux, les éloignera peu à peu de leur raisonnable quotidien.

Dans ce roman de l’amour et du désordre, Serge Joncour porte loin son regard : en faisant entrer en collision le monde contemporain et l’univers intime, il met en scène nos aspirations contraires, la ville et la campagne, la solidarité et l’égoïsme, dans un contexte de dérèglement général de la société où, finalement, aimer semble être la dernière façon de résister.

De part et d’autre de la cour d’un immeuble parisien, les vies se devinent lorsqu’on allume les lumières le soir. Ces vies derrières les double-vitrages sont destinées à n’en pas sortir. Mais si elles se rencontrent, si l’on dépasse le fantasme et qu’on va au-delà de l’anonyme « Bonsoir ! » lancé sans intention dans le hall d’entrée ? C’est ce qui arrive à Aurore et Ludovic, pour le meilleur ou pour le pire… Lire la suite

Un bon écrivain est un écrivain mort, Guillaume Chérel

Présentation de l’éditeur :

un-bon-ecrivain-estAugustin Traquenard doit animer un débat littéraire dans un ancien monastère des Alpes-Maritimes. Seront présents dix écrivains très médiatiques, les poids lourds de l’édition : Frédéric Belvédère, Michel Ouzbek, Amélie Latombe, Delphine Végane, David Mikonos, Kathy Podcol, Tatiana de Roseray, Christine Légo, Jean de Moisson et Yann Moite. Chacun a reçu un courrier anonyme le conviant pour le week-end dans l’austère bâtisse reconvertie en résidence d’auteurs. Tout est fin prêt pour l’événement : l’entrée du train en gare de Saorge, la rencontre devant un public ravi de voir les stars de Saint-Germain-des-Prés, les questions sur le thème « Littérature et modernité », le cocktail dînatoire puis la séance de dédicaces. Mais rien ne se passe selon le programme. Dès l’arrivée au couvent, l’histoire dérape. C’est bien connu, un bon écrivain est un écrivain mort.

 

En cette rentrée littéraire, ce roman est acclamé comme Lire la suite

Les Dames du Chemin, Maryline Martin

Présentation de l’éditeur :

dames-du-cheminCe 16 avril 1917, nous voici à nouveau dans les entrailles de l’enfer. Nous attendons le coup de sifflet pour monter à l’assaut.
J’ai conjugué le verbe attendre à tous les temps. J’ai attendu sans angoisse la lettre de mobilisation. J’attendais avec impatience les lettres et les colis, ces traits d’union avec l’arrière. Aujourd’hui, j’attends la mort, cette faux qui m’a seulement effleuré durant deux ans. Camarde, camarade…

Des recherches sur son grand-oncle tué au Chemin des Dames ont amené Maryline Martin à écrire ce recueil de nouvelles sur la Grande Guerre.

« Dès les premières pages, j’ai senti que ce que je découvrais n’était ni banal ni rebattu, et qu’au-delà des personnages embarqués dans le tumulte et les violences de cette Grande, mais épouvantable Guerre, il y avait autre chose. »
Jean-Pierre Verney

 

Dans ce recueil, il y a la mort qui rôde et des amants Lire la suite

Houellebecq aux fourneaux, Jean-Marc Quaranta

Présentation de l’éditeur :

houellebecq-aux-fourneauxLivre de cuisine et analyse approfondie de l’œuvre de Michel Houellebecq, cet essai d’un genre inédit renouvelle la connaissance de l’auteur de Soumission à partir d’une évidence que personne, jusque-là, n’a remarquée : la nourriture occupe chez lui une place centrale. L’étudier met en lumière la complexité, les nuances de ses livres, loin des caricatures médiatiques qu’ils ne cessent de susciter.

Jean-Marc Quaranta explore cette table bien garnie, définit avec rigueur et clarté son rôle romanesque, tout en donnant les recettes qui la composent, mélange de terroir et d’exotisme où l’on trouve aussi bien les poivrons à l’huile, le pot-au-feu ou la tarte aux pommes que le poulet aux écrevisses, les baklavas, le biryani d’agneau… Il nous invite, de toutes les manières possibles, à dévorer les romans de Houellebecq, à entrer dans la bibliothèque en passant par la cuisine, pour devenir les intimes de cette œuvre inépuisable, qui n’a pas fini de nous surprendre.

L’association du nom de Houellebecq et du terme fourneaux est pour le moins surprenante : en cuisine, un tel mélange évoquerait le sucré-salé, ou l’aigre-doux. L’improbable, en tout cas. C’est pourtant par le prisme culinaire que Lire la suite