Bonjour paresse, Corinne Maier

De l’art et de la nécessité d’en faire le moins possible en entreprise, tel est le sous-titre de ce livre que certains considèrent comme un pamphlet (« le salariat est la figure moderne de l’esclavage […] le néomanagement, au fond, c’est l’érection obligatoire »). D’autres ont surnommé la psychanalyste à qui l’on doit ce best-seller « héroïne de la contre-culture ». Elle travaillait chez EDF lorsqu’elle l’a écrit. « Les plus belles arnaques », « les crétins que vous côtoyez », « pourquoi vous ne risquez rien en vous désengageant », « commencez dès demain votre travail de sape au travail » : que l’on adhère ou pas, on trouve dans ce texte à l’entêtant parfum de vérité des merveilles.

A lire et relire tant que l’on cotise pour sa retraite.

Publicités

Moi vivant vous n’aurez jamais de pauses, Leslie Plée

Leslie est la copine de Pénélope (Jolicoeur/Bagieu, celle de Joséphine et de Ma vie est tout à fait fascinante). J’ai découvert le blog de Leslie sur celui de Pénélope – qui dirige maintenant la collection dans laquelle Leslie est éditée.

 

Autobiographique, cet album raconte les mésaventures de Leslie quand elle a cru devenir libraire – pour se retrouver vendeuse dans un grand magasin de livres, avec une pression infernale et des chefs impossibles. C’est drôle et le dessin est très sympa. A découvrir.

 

PS : sur le mien, y a une chouette dédicace de Leslie !

 

Blog de Leslie : http://vuedelaprovince.canalblog.com/

Pour Vous, Dominique Mainard

Pour Vous est le nom de l’agence que Delphine dirige et a fondé. Une agence un peu spéciale, dont l’activité consiste à satisfaire les désirs particuliers ou réinventer la réalité : lire des romans à l’eau de rose à une vieille dame, promener un papy en se faisant passer pour sa petite-fille, prêter quelques heures par semaine un jeune enfant à un couple qui ne parvient pas à en concevoir un à eux…

Delphine se construit au fil de ses rencontres et se révèle au fil des pages. L’univers proposé par Dominique Mainard est fascinant.

Prix des libraires 2009, ce roman est une histoire pleine d’histoires.

Gagner sa vie, Fabienne Swiatly

Truismes, Marie Darrieussecq

C’est une Métamorphose, mais, contrairement à Kafka, Marie Darrieussecq la fait arriver progressivement. La narratrice, de jour en jour, se transforme en truie ; cela la contraint à quitter la parfumerie dans laquelle elle travaille.
Fantastique ou réalité ? En tout cas, ce texte est fascinant, avec ce qu’il comporte de remise en cause du corps de la femme et de sa place dans la société.

L’idole, Serge Joncour

lidoleLa couverture est une télé à l’écran métallisé – on peut presque se voir dedans. L’idole, il s’agit de Georges Frangin ; mais il n’a rien fait pour cela, c’était jusqu’à hier un anonyme chômeur, il ne sait pas pourquoi aujourd’hui tout le monde le reconnaît, où qu’il aille. Sa célébrité va crescendo, il enchaîne les interviews. Il apprend à la télé qu’il sera invité dans la prochaine émission ; il apprend en plateau qu’il va écrire un livre. Sa vie même lui échappe…
Sur une idée originale, et au prétexte d’une réflexion légère sur la célébrité jetable, l’auteur ballade gentiment son lecteur, qui passe néanmoins un agréable moment en compagnie de ce Frangin qui pourrait bien être le voisin d’à côté.

L’open space m’a tuer, Alexandre des Isnards et Thomas Zuber

Six filles dans le vent, Laura Cunningham

Le titre est trompeur. Certes, il s’agit d’un dîner de retrouvailles entre six filles qui se sont connues une vingtaine d’années auparavant, et qui fêtent ce jour-là la naissance à venir du bébé de l’une d’entre elles, la première du lot à devenir mère.

Mais le texte est moins léger qu’il n’y paraît. Au cours de la soirée que relatent ces 350 pages (format poche), on découvre les différences qui séparent désormais ces six personnalités aussi attachantes que diverses – et qu’elles six s’efforcent de ne pas voir. C’est drôle et triste à la fois, parfois nostalgique et cruel aussi. On vibre avec elles, et on ne veut plus les quitter.

Bref, c’est bien plus qu’un roman pour filles à lire sur la plage !

La petite fille et la cigarette, Benoît Duteurtre

La petite fille et la cigarette est un délicieux roman d’anticipation, qui se passe pas si loin de nous.

Paris est sur-polluée, les enfants ont tous les droits et fumer une cigarette peut conduire en prison. Malgré ses efforts constants, le narrateur commet un faux pas : il est surpris par une petite fille alors qu’il fume une cigarette dans les toilettes de son bureau. Pour lui, c’est le début de la fin.

C’est drôle et grinçant, et en refermant le livre, on se demande s’il n’aura pas une toute autre saveur dans peu de temps…