Trois jours chez ma mère, François Weyergans

Ce roman est le Prix Goncourt 2005. François Weyergraf est le narrateur du livre de François Weyergans. Il écrit, et par ailleurs repousse sans cesse le moment d’aller rendre visite à sa mère, dans le Sud de la France. François Graffenberg est le héros de l’histoire qu’écrit François Weyergans, le personnage de François Weyergans. Il y a une histoire dans l’histoire, un roman dans le roman. Si l’exercice littéraire est intéressant, le résultat est néanmoins épuisant pour le lecteur, qui n’en retire qu’une impression de décousu et répétitif, et subit les questionnements de ce François aux multiples facettes. Qu’il y aille, chez sa mère, et qu’il y reste !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s