Puisque rien ne dure, Laurence Tardieu

Geneviève et Vincent se sont aimés passionnément pendant quinze ans ; ils ont eu une fille Clara. Mais voilà, un jour Clara n’est pas rentrée de l’école et, quelques mois plus tard, l’amour de ses parents a volé en éclats, incapable de résister à cette douleur. Vincent a tenté d’oublier ce passé. Pourtant Geneviève, gravement malade, demande à le revoir une dernière fois. Vincent doit affronter ce qu’il a mis tant d’années à enfouir au plus profond de lui.

L’écriture de Laurence Tardieu est sobre, le récit se déroule en trois temps (Vincent en 2005, Geneviève en 1990, Geneviève et Vincent ensemble, lors de leurs tristes retrouvailles). Il se lit très vite, mais reste un moment en mémoire.

Publicités

3 réflexions sur “Puisque rien ne dure, Laurence Tardieu

  1. J’ai été un peu déçu par ce roman, que j’ai trouvé beaucoup trop larmoyant. Il manque la petite touche de second degré qui aurait rendu plus de justesse au ton. Tu me diras peut-être que l’humour ne se prête pas au sujet du roman, mais si. Il suffit de regarder le film La vie est belle pour s’en convaincre: l’humour n’enlève rien à la dimension tragique et émouvante du film. C’est un film qui surprend. Or, je n’ai pas été surpris par ce roman. Il y a quelques passages émouvants, mais c’est redondant, tristounet, et on bascule vite dans le pathos. Dommage.

    J'aime

  2. Pingback: La rentrée littéraire de Laurence Tardieu | Sophielit

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s