Je l’aimais, Anna Gavalda

On ne présente plus Anna Gavalda, auteur à succès depuis son recueil de nouvelles.
Cette histoire, récemment adaptée au cinéma par Zabou Breitman, met en parallèle deux destins, celui d’un père et de son fils, Adrien. Adrien vient de quitter femme et enfants pour une autre femme qu’il aime passionnément. Chloé, l’épouse délaissée, se réfugie chez le père d’Adrien, qui lui raconte son histoire. Il a connu la même hésitation que son fils, le même déchirement, mais lui a choisir de rester, quand son fils a eu le courage d’aller vivre sa passion. Le père est fier de son enfant qui a osé. En racontant cela à Chloé, il va lui faire comprendre bien des choses…

Style limpide, dialogues bien léchés, situations simples et personnages profonds : on sait pourquoi Anna Gavalda plait. Et moi, comme tout le monde, j’ai dévoré ce roman-là.

Publicités

3 réflexions sur “Je l’aimais, Anna Gavalda

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s