Influenza – les ombres du ciel, Eric Marchal

En 1941, Alexandre Beaumont fête son diplôme de médecine sur l’île de Wight. Il est le fils d’un médecin réputé pour ses travaux de recherche sur le virus de la grippe, récemment décédé. Les services secrets approchent Alexandre et le chargent d’une mission : enquêter à son tour sur ce virus suspecté d’avoir été utilisé comme arme bactériologique au cours de la Première Guerre mondiale, faisant plus de morts que le conflit lui-même. Alexandre aura pour coéquipière Isaure, première femme pilote, symbole d’indépendance et de liberté. La mission les mènera à Londres puis en Chine.

Avec une foule de détails, Eric Marchal dépeint ce sujet peu connu des relations internationales. Les personnages sont profonds, les scènes décrites avec précision, les dialogues efficaces, la chronologie réglée comme du papier à musique.

L’œuvre est particulièrement documentée. Il a fallu à son auteur quatorze années avant de parvenir à sa version définitive. Il s’agit toutefois bien d’un roman, avec des personnages inventés de toutes pièces perdus dans un monde où l’on reconnaît, sous d’autres noms, de grandes figures de la guerre (dont plusieurs tristement célèbres).
Ce pavé de 400 pages, à qui l’on a decerné le Prix Carrefour du Premier Roman 2009 ce 22 octobre, se lit d’une traite. Et se termine par « Fin de la première partie ». Je n’ai qu’une hâte : lire la suite.

http://www.roman-influenza.fr/index.html

Publicités

3 réflexions sur “Influenza – les ombres du ciel, Eric Marchal

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s