Les femmes aux cheveux courts, Patrice Leconte

Au début, j’étais sceptique. Je le suis toujours avec les livres de ceux qui sont connus pour autre chose. Parce que là, Patrice Leconte, c’est le Patrice Leconte, celui des Bronzés, de Viens chez moi, j’habite chez une copine et de La Fille sur le pont. Et c’est son premier roman. L’idée de départ est simple : Thomas a 27 ans et s’est promis de trouver la femme de sa vie avant son trentième anniversaire. Ce sera une femme aux cheveux courts, il le sait. Un peu obsédé par les coiffures, il vient même à se poser de sérieuses questions lorsque la patronne de la papeterie où il travaille revient avec une coupe courte.Contrairement à ce que je craignais, et malgré le peu d’intérêt de l’idée initiale, l’histoire ne verse pas dans la facilité. On sent le professionnel de l’image, on voit avec lui l’adaptation scénique de l’aventure de Thomas avec ses femmes.

L’écriture est dynamique, tant que cela peut agacer un peu, au début : l’auteur use et abuse des jeux de mots et autres pirouettes littéraires. Néanmoins, on arrive vite à s’en amuser, et cela devient un plaisir partagé avant la fin du roman. Un assez bon moment, donc, pour un texte qui se lit très vite. Mais qu’on oublie aussitôt après avoir refermé l’ouvrage, tant il est creux !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s