La peine du menuisier, Marie Le Gall

La narratrice replonge dans son enfance bretonne, auprès de sa sœur atteinte de folie, de sa mère, de sa grand-mère et de son père, dit le Menuisier. Une famille entourée de silences et de non-dits, qui semble perpétuellement en deuil. Marie, qui grandit au fil des pages, cherche à percer le mystère qui entoure la famille du Menuisier.

Je ne sais pas pourquoi ce livre s’affiche, dès la couverture, comme un roman. Ce n’en est pas un, puisque la narratrice s’appelle Marie Le Gall et qu’elle cite précisément les noms et les lieux de sa vie. Il s’agit d’une introspection. J’espère qu’elle aura été salvatrice pour son auteur, car pour le lecteur, c’est une souffrance. (Blague : c’est « La Peine du Lecteur », et non du Menuisier, que ce texte aurait du s’appeler. Oups, pardon).

Elevée dans le non-dit, la narratrice peine à exprimer autre chose. D’aucuns diraient pudeur, je choisis ennui. La quête est longue, plate, et presque vaine alors qu’on s’attendait, à force, à quelque chose de puissant. On imaginait même le pire, le plus glauque ou le plus atroce, pour justifier tant de retenue et de difficulté à accoucher du secret. Il n’en est rien.

Je suis restée déçue. Tout ça pour ça. C’est un premier roman, et on peut croire que Marie Le Gall aura des talents d’écrivain ensuite, maintenant qu’elle s’est affranchie de sa propre histoire, car la plume est bien là.

Enfin, le livre est parsemé de termes bretons ou brestois, regroupés et traduits dans le glossaire en fin d’ouvrage. Il nous faut donc sans cesse jongler entre plusieurs pages. Quand je vous disais « La Peine du Lecteur »…

Publicités

Une réflexion sur “La peine du menuisier, Marie Le Gall

  1. Eh bien moi je trouve ce « roman » absolument fabuleux et si tout ce qui fait la Une des critiques littéraires, télévisuels et autres, des rayons ds grandes surfaces, et qui font la joie d’un certain nombre de lecteurs, trop important à mon goût (mai bon chaqun ses goûts et je respecte), avait la qualité de ce roman, peut-être alors que certains lecteurs seraient moins fatigués à cette lecture, parce que vraiment, dire ce qui est dit plus haut est tellement injuste et faux, déplacé et injuste.

    J'aime

Répondre à narval Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s