Les voisins du 109, Coyote & Nini Bombardier

Le 109 regroupe sous son toit tous les stéréotypes des voisins : le gros balèze et sa copine russe, les étudiants des Beaux-arts aux looks excentriques, le couple de goths qui élève un rat, les vieux baba-cool habillés à la Pocahontas, qui fument l’herbe qui pousse sur leur balcon, l’ancêtre nymphomane adepte des uniformes, la famille de Blacks qui organisent des soirées reggae et cuisinent sur le palier, le tintinophile inapte à la vie réelle…

Le trait est sympathique, les petites histoires amusantes, sans plus. Comme on n’est pas vraiment dans le réelle, cela aurait valu le coup d’aller encore plus loin ; là, on hésite entre des histoires de voisinages ancrées dans la réalité et les personnages qui les servent, tous plus fantasmagoriques les uns que les autres. Ce n’est donc pas désagréable, mais c’est tout.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s