Fourrure, Adélaïde de Clermont-Tonnerre

Publicités

5 réflexions sur “Fourrure, Adélaïde de Clermont-Tonnerre

  1. J’ai un peu de mal avec lui, je n’arrive pas à me plonger à fond dedans. Je le lis sans déplaisir, mais par vagues de vingt et je passe à autres choses …
    Vu ce billet , je vais devoir aller au bout .

    J'aime

  2. C’est vraiment très bien et j’ai aimé l’intensité dramatique de plus en plus prenante. Le vécu de la mort d’un des personnages : brrrrr… mais tellement vrai. Pas mal aussi le coup de foudre de VGE, quand on a un peu pratiqué la politique c’est très réaliste. On trouve cela assez rarement sous la plume d’une femme. ça vaut la peine.

    J'aime

  3. Oui, j’ai beaucoup aimé ce livre, son goût sulfureux !
    Une autre découverte extraordinaire dans cette rentrée de janvier : « Les Hommes-couleurs », de Cloé Korman, aux éditions du Seuil. Un souffle épique dans cette description des migrations mexicaines aux Etats-Unis, et aussi une histoire d’amour qui vous tient en haleine, la drôlerie et la tendresse des personnages d’enfants qui mènent cette aventure. Pour commencer le voyage vous pouvez voir le site du livre, http://www.leshommes-couleurs.com/

    J'aime

  4. C’est un formidable livre, vraiment. Ne passez pas à côté ! On rit, on réfléchit, on pleure même. Il ne faut pas s’effrayer de sa taille, il s’avale en une bouchée. Trop vite ! j’étais triste de le refermer.

    J'aime

Répondre à Babil Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s