Top 20 2009

Mieux vaut tard que jamais (mais comme je ne l’avais pas annoncé ici, personne ne m’en fera le reproche), voici ma sélection des 20 livres sortis en 2009 qu’il faut absolument avoir lus [dont 4 mentions vraiment spéciales en orange], et voici pourquoi :

Les heures souterraines, Delphine de Vigan  > parce que la solitude se partage

Les insomniaques, Camille de Villeneuve  > parce que le plus intéressant dans les grandes familles est ce qu’il y a derrière les apparences

Ce que je sais de Vera Candida, Véronique Ovaldé  > parce que l’imaginaire est un excellent moyen pour faire passer les choses douloureuses de l’existence

Dis oui Ninon, Maud Lethielleux  > parce qu’on peut être à 9 ans plus lucide que les adultes (et aussi rien que pour le bonheur d’entrer dans l’univers de Maud)

Lait noir, Elif Shafak  > parce que donner naissance à des livres n’empêche pas de donner la vie

Influenza, Eric Marchal  > parce que je lui ai décerné le Prix Carrefour du Premier roman !

Sonate de l’assassin, Jean-Baptiste Destremau  > parce que c’est l’autre vraie découverte du Prix Carrefour du Premier roman 2009

Pour vous, Dominique Mainard  > parce que l’affection, l’amour ne peuvent se monnayer

L’avant-dernière chance, Caroline Vermalle  > parce qu’elle a été révélée par le prix Nouveau talent 2009, et qu’elle l’a bien mérité !

Les visages, Jesse Kellerman  > parce que l’art a parfois des origines douteuses

Le sens de la famille, A. M. Homes  > parce que les recherches généalogiques peuvent faire un roman

Mauvaise fille, Justine Lévy  > parce que la fille de a bien grandi et qu’elle est devenue une écrivain à part entière, qui s’affranchit de son patronyme et se livre avec finesse

Love & Pop, Ryû Murakami  > parce que le Japon, ce n’est pas que les sushis

Paris-Brest, Tanguy Viel  > parce que chaque famille a ses histoires

Mille jours à Venise, Marlena de Blasi  > pour découvrir Venise autrement

Ce qui était perdu, Catherine O’Flynn  > parce qu’on ne sait pas toujours ce qu’on cherche

Les invités, Pierre Assouline  > pour le plaisir d’une soirée parisienne avec ses faux-semblants

Mausolée, Rouja Lazarova  > parce qu’on ne sait finalement pas grand-chose de la Bulgarie et de ses enfants

Sauver sa peau, Lisa Gardner  > pour le plaisir de se faire peur avec un polar

Le touriste, Olen Steinhauer  > parce qu’il y a aussi des agents secrets parmi les agents secrets
 

Parmi eux,

12 romans français (dont 5 premiers romans)

11 ouvrages découverts dans le cadre du Prix ELLE

8 ouvrages étrangers, donc traduits

5 romans policiers

3 documentaires

3 romans découverts dans le cadre du Prix Carrefour

Vous l’aurez compris, si vous ne les avez pas déjà dévorés, je vous les recommande chaudement !


PS : c’est mon avis, hein ! Il n’engage que moi

3 réflexions sur “Top 20 2009

  1. Pingback: Octobre en clair-obscur | Un Écrivain en Vendée

  2. Pingback: Mes lectures très british, ma vie ésotérique et une nouvelle maison française | Un Écrivain en Vendée

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s