Les grands classiques de la littérature libertine

C’est la série de l’été du journal Le Monde : chaque jeudi, un livre (20 en tout) reprenant un ou plusieurs textes appartenant à ce qu’il convient d’appeler la littérature libertine. Diderot (Les Bijoux indiscrets) et Sade (La Philosophie dans le boudoir) étaient au programme des deux premiers numéros, avant Choderlos de Laclos, Musset, Mirabeau, ou Casanova aujourd’hui. La série promet aussi des correspondances, de la poésie érotique, des contes, des nouvelles, et diverses curiosités.

Les livres sont roses, de ce rose très en vogue qui évoque la féminité libérée, les jours ensoleillés et la modernité. Ils ont été conçus par Nathalie Rykiel. L’œil, symbole de la collection, révèle un détail (exemple : une bouche pour Diderot) qui devient tableau de maître sous la couverture (Ingres pour Diderot) ; l’œil est ravi par une image avant de l’être par les mots.

Mais sous la couverture, il y a les mots. C’est là le plus important. Cette littérature fait partie de la grande littérature. Les Bijoux indiscrets de Diderot sont présentés en intégralité, complétés d’une riche introduction et suivis de documents, gravures, notes et autres commentaires, qui permettent une mise en perspective de l’œuvre (ex : Diderot face à la censure, emprisonné dans le donjon du Château de Vincennes…).

A l’heure où la télé nous bombarde d’émissions sur les Français et le sexe, cette série propose un éclairage un peu plus réfléchi sur la question, et permet de décrypter l’évolution de nos mœurs.

Voici le programme détaillé :

1 – Diderot : Les Bijoux indiscrets

2 – Sade : La Philosophie dans le boudoir

3 -Casanova : Mémoires de Venise

4 – Mirabeau : L’Éducation de Laure / Ma conversion

5 – Musset : Gamiani / Correspondance avec Sand

6 – Crébillon fils : Le Sofa

7 – Laclos : Les Liaisons dangereuses

8 – Sade : Justine ou les Malheurs de la vertu

9 – Correspondances amoureuses

10 – Poésie érotique – Anthologie

11 – Andréa de Nerciat : Félicia ou Mes fredaines

12 – Rétif de la Bretonne : Le Pied de Fanchette

13 – Charles Duclos : Les Confessions du comte de *** et Histoire de Madame de Luz

14 – Boyer d’Argens : Thérèse philosophe et Gervaise de la Touche : Dom Bougre

15 – Contes et nouvelles (T. des Réaux, Denon, Cazotte)

16 – Pierre Louÿs : Aphrodite

17 – Brantôme : Vie des dames galantes

18 – Fougeret de Monbron : Margot la ravaudeuse / Le Canapé couleur de feu / La Belle sans chemise ou Eve ressuscitée

19 – Curiosités et anonymes (L’Ecole des filles, La Messaline française…)

20 – Bussy-Rabutin : Histoire amoureuse des Gaules

 

Et pour retrouver les numéros : http://www.lemonde.fr/kiosque/libertine/

Publicités

2 réflexions sur “Les grands classiques de la littérature libertine

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s