Le paradoxe des méduses, Franck Nicolas

 

Le Telo Martius, un chalutier voguant vers la Corse, fait naufrage. 

A son bord, comme sur la plupart des bateaux de ce type, une salle de jeux, et des joueurs qui pour rien au monde ne maquerait l’opportunité de s’adonner à leur vice offerte par la traversée.

Mais le Telo Martius n’arrivera jamais à destination, et le naufrage ne semble pas être un accident…

 

« Le paradoxe des méduses » est un roman policier, pas de doute : des gendarmes maritimes, des cadavres, une enquête, et des intérêts personnels qui s’y mêlent.

Mais son vrai attrait réside dans la place qu’y tient le jeu : au-delà du poker, dont on a déjà fait des romans, on découvre ici des jeux inédits, aux règles mystérieuses, dont les limites semblent être situées au-delà du raisonnable.

Aux côtés de l’argent, la mort devient monnaie d’échange.

.

C’est finalement une gigantesque chasse au trésor que nous propose Franck Nicolas. Elle a lieu au large de Toulon, région d’origine de l’auteur, qui nous fait partager la beauté de ces lieux qu’il affectionne. Le trésor date de la Seconde Guerre mondiale, et plusieurs individus sont lancés à sa recherche. Le récit est très fouillé et très documenté. De quoi ravir les amateurs de théorie des jeux et ceux qui ont le pied marin. La construction est digne  des scénarios policiers les plus élaborés – on en ferait bien un film. On est très vite pris dans l’engrenage de ce jeu de rôle à très grande échelle.

 .

Si Franck Nicolas, dont c’est le deuxième roman après un opus également policier et méditerranéen, se révèle un peu trop professeur lorsqu’il évoque la théorie des jeux, s’il s’éparpille en longueurs et qualificatifs dès lors qu’on touche aux paysages et aux sentiments, il est on ne peut plus efficace dans la narration des scènes d’action et de la psychologie des joueurs, qui démontre la faiblesse de l’homme devant l’appât du gain.

On retiendra le fond davantage que la forme de ce roman plus adapté à un lectorat masculin.

Un roman, d’ailleurs, à lire sur la plage, avant de partir à la recherche d’un hypothétique trésor enfoui depuis des années dans les profondeurs de l’eau…

Une réflexion sur “Le paradoxe des méduses, Franck Nicolas

  1. Pingback: 5 questions à Franck Nicolas | Sophielit

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s