La libraire a aimé, Sophie Poirier

 

Voilà un titre curieux pour un roman. Il sied à ce texte lui-même curieux, mi roman mi nouvelle, mélange de fiction et (on le voudrait, on le voudrait vraiment) de récit d’aventures, avec une pincée de digression. C’est d’ailleurs la curiosité qui m’a poussé à demander ce livre à la maison Ana Editions, que je ne connaissais pas.

 .

C’est l’histoire de deux libraires, un homme et une femme, qui se retrouvent chaque soir autour d’une table, dans un café, devant un whisky, pour évoquer ce qu’ils ont lu, ce qui leur a plu. Ce sont les seules choses dont ils parlent. Lui, c’est Paul, elle, Corinne. La narratrice passe chaque jour devant le café, et les vois attablés.

Et puis un jour, Paul disparaît, sans prévenir.

Corinne n’a que peu d’élément mais, de fil en aiguille, et notamment grâce à une exposition de portraits (la plus belle surprise du texte de mon point de vue), elle va remonter sa trace.

.

Les recherches de la persévérante Corinne sont parsemées de rencontres improbables : un oncle qui se veut russe, son nain majordome, Paul Auster, une vieille dame qui collectionne et expose les objets cassés lors des disputes avec son défunt mari… Mais toutes ces rencontres sont tellement ancrées dans le réel que rien ne nous semble impossible.

« La libraire a aimé » nous porte du début à la fin.

On a parfois l’impression que ce texte, doux et délicat, est une lettre que nous adresse l’auteur. Il se termine d’ailleurs par une lettre. Et on la voudrait vraie, cette lettre, on le voudrait tellement, que la librairie Bodiat existe et que Corinne aussi. Alors on a envie de penser que l’enseigne Bodiat est en fait Mollat, première librairie indépendante française, implantée à Bordeaux, où vit l’auteur. On veut croire que tout cela, ou presque, est arrivé.

. 

Serge Joncour, sur le site de l’éditeur, s’adresse à Sophie Poirier « la grâce, dans l’écriture, on l’a ou l’a pas, de mon point de vue de lecteur, je sais cela, et je sais donc que la grâce vous l’avez ». Je ne peux pas dire mieux.

Publicités

Une réflexion sur “La libraire a aimé, Sophie Poirier

  1. Pingback: La libraire a aimé de Sophie Poirier « Je Lis, Tu Lis, Il Lit

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s