Une vie en 100 portraits, Fred Forest

Artiste du multimédia et des réseaux, pionniers de l’art vidéo, Fred Forest, né en 1933 en Algérie, a croisé de nombreuses personnes au cours de son existence. Il en fait des personnages dans « Une vie en 100 portraits », qui recense ses rencontres avec une sélection de 100 d’entre eux, célèbres ou anonymes.

Texte de la quatrième de couverture

« Soudain, dans le ronronnement de son débit monocorde, je suis tiré brutalement de mon quasi assoupissement par mon propre nom prononcé dans la bouche du Premier Ministre. Comme presque personne ne me connaît ici, aucun regard ne se pose sur moi. Adossé contre le mur du fond du grand salon de Matignon, j’ai juste le temps, d’instinct, de corriger légèrement ma position. [ …] Alors que des applaudissements crépitent, entérinant la fin de son discours, j’assiste à un phénomène incroyable, presque miraculeux. La foule qui faisait devant moi une sorte de barrière infranchissable, m’offrant un mur compact de dos, se retourne et se scinde dans son milieu. J’écarquille un peu plus les yeux. Une sorte d’allée royale s’est soudainement formée avec Jospin qui avance vers moi entre une double haie. »

A travers une série de portraits de personnes, connues ou inconnues, qui ont jalonné son existence, Fred Forest nous livre une autobiographie originale et désopilante écrite comme une fugue à deux voix, où l’artiste reconnu dialogue avec l’enfant émerveillé de son destin fabuleux auquel rien ne le prédisposait. »

.

Si le concept puis l’introduction m’ont séduite, j’ai déchanté en démarrant la lecture de ce joli livre presque carré : le propos m’a paru verbeux, et surtout très nombriliste – car sur ce principe, bien des individus pourraient s’amuser à raconter leur vie en 100 portraits, quand certains narrent des rencontres de quelques minutes seulement. Puis j’ai trouvé la façon de lire cet ouvrage – du moins ma façon : en piochant, dans le sommaire, les noms qui m’intéressaient. J’ai ainsi fait d’intéressantes découvertes. Et ensuite, je suis allée lire les autres portraits de façon aléatoire.

Je serais curieuse de savoir comment ceux qui l’ont lu ont procédé… J’imagine que ceux qui connaissent l’auteur ont pu le lire comme un roman. Mais, pour moi, ça n’en est pas un, d’autant que ce n’st pas de la grande littérature.

Et Fred Forrest a encore d’autres portraits en réserve, de quoi alimenter un deuxième tome. Je sais déjà comment je m’y prendrais avec ce prochain opus !

www.leseditionsincognito.com

Publicités

Une réflexion sur “Une vie en 100 portraits, Fred Forest

  1. Pingback: Une vie en 100 portraits de Fred Forest « Je Lis, Tu Lis, Il Lit

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s