Nagasaki, Eric Faye

 

Quatrième de couverture :

« Tout commence par des disparitions, en effet, des déplacements d’objets.

Shimura-san vit seul dans une maison silencieuse qui fait face aux chantiers navals de Nagasaki. C’est un homme ordinaire, qui rejoint chaque matin la station météorologique de la ville en maudissant le chant des cigales, déjeune seul et rentre tôt dans une retraite qui n’a pas d’odeur, sauf celle de l’ordre et de la mesure.

Depuis quelque temps déjà, il répertorie scrupuleusement les niveaux et les quantités de nourriture stockée dans chaque placard de sa cuisine. Dans ce monde contre lequel l’imprévu ne pouvait rien, un bouleversement s’est produit. »

.

Pour en avoir le cœur net, Shimura-san va installer dans sa cuisine une caméra qu’il pourra piloter depuis son bureau. Et il va, très vite, avoir l’explication qu’il cherchait…

.

Pour écrire ce court roman, Eric Faye s’est inspiré d’un fait divers survenu au Japon en mai 2008. Mais finalement, qui n’a jamais, quelques instants au moins, agi comme s’il était dans le champ d’une caméra, ou tout simplement surveillé ?

C’est que cette histoire, pourtant datée et située de façon précise géographiquement, tend à l’universel : les particularités locales, les aliments et les mœurs japonaises ne font qu’y ajouter du charme. « Nagasaki » aborde de façon simple des thèmes plus complexes : la solitude, l’isolement, l’enfance, la mémoire ; comment la société isole, aussi, comment la vie en communauté favorise la solitude. Les mots sont justes, les émotions touchantes.

Reste la question de la longueur du texte. Trop court pour être un roman ? Dans mon esprit oui, mais visiblement pas pour l’Académie française, qui lui a attribué  il y a quelques semaines son « Grand Prix du Roman ».

L’avantage, c’est qu’on va pouvoir le relire souvent.

Publicités

3 réflexions sur “Nagasaki, Eric Faye

  1. Pingback: Nagazaki d’Eric Faye « Je Lis, Tu Lis, Il Lit

  2. Pingback: Tokyo sisters, Raphaëlle Choël & Julie Rovéro-Carrez | Sophielit

  3. Pingback: 5 questions à Eric Faye, Grand Prix du Roman de l’Académie française 2010 | Sophielit

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s