Les Bidochon n’arrêtent pas le progrès, Binet

Les Bidochon et la technologie, ça fait deux. On a vu ces inénarrables personnages s’essayer au téléphone portable et à Internet avec malheur… pour notre plus grand plaisir.

.

Cette fois, monsieur Bidochon a déniché un catalogue truffé d’objets inutiles qu’il a considéré, dès que son regard s’est posé sur leurs photos sur papier glacé, comme indispensables :

un repousse-chiens

un oreiller antirides

un ramolibeur

une cravate lumineuse

des raquettes de potager

un cric gonflable

un parasol bronzant

– j’en passe, et des meilleurs.

Madame est sceptique – évidemment, c’est qu’elle n’y comprend rien.

.

Que dire de plus ? L’humour de Binet ne faiblit pas après 20 tomes. Les Bidochon semblent infatigables, inusables… Et pour sûr, ils n’arrêtent pas le progrès.

.

Pas de doute, cet album, c’est du grand Bidochon !

Publicités

3 réflexions sur “Les Bidochon n’arrêtent pas le progrès, Binet

  1. Pingback: Janvier 2011 : le mois de la BD sur Sophielit | Sophielit

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s