La théorie de la contorsion, Margaux Motin

 

Je ne consulte qu’exceptionnellement le blog de Margaux Motin, ce qui fait que cet ouvrage, comme le précédent (J’aurais adoré être ethnologue) m’est apparu comme un ensemble de planches inédites.

.

Alors, forcément, c’est féminin, c’est frais, c’est drôle, c’est touchant, les situations sont cocasses, on adore les aventures de Margaux avec son homme, sa fille, ses copines, on redemande de ses péripéties de fashion victim parisienne, de ses crises de jalousie, de ses excès en tout genre dans lesquels on se reconnaît si bien…

.

Mais surtout, c’est esthétiquement très réussi.

Margaux croque les personnages féminins avec soin.

Le travail sur les proportions, les mouvements, le galbe des muscles, les plis des étoffes… Tout cela fait que je ne serais pas contre un album entièrement constitué de croquis, ainsi que l’on en a un rapide aperçu en début et en fin de cet opus. Margaux n’est pas qu’une artiste de la tablette graphique (ce qui, attention, ne serait pas une tare !), c’est certain !

.

Et mention spéciale également pour les illustrations sur des photos, auquel se prête formidablement bien son trait de crayon.

.

Finalement, il n’y a que l’illustration de la couverture que je ne trouve pas à la hauteur…

Publicités

2 réflexions sur “La théorie de la contorsion, Margaux Motin

  1. Pingback: La théorie de la contorsion de Margaux Motin « Je Lis, Tu Lis, Il Lit

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s