Mikado, Claire Berest

Quatrième de couverture :

Vincent apparaît et disparaît comme un rêve, sans entame ni prélude excitant. Il n’appelle pas, il arrive, débarque, sème selon l’humeur. Comme une horloge, mais fluctuante. Une horloge ébréchée. En deux semaines, il a envahi, défoncé, une solitude – que je cherchais ? Je laisse faire.

Un jeune homme aborde une jeune femme, la nuit, dans un bar. Une histoire simple pourrait commencer. Mais tout est bifurcation et surprise dans ce conte urbain d’une troublante cruauté. Vincent l’aime-t-elle ? Aime-t-elle Vincent ? Ils passent leurs journées ensemble, parfois leurs nuits, mais ils ne font pas l’amour. Ils se frôlent, se blessent au passage, se méfient, s’attendent. Elle ne sait pas ce qu’il veut, et plus leur histoire avance, plus elle craint de le découvrir. Quelque chose semble se tramer dans l’ombre, dont elle n’est pas sûre de sortir indemne.

.

Ce court premier roman est l’histoire d’une rencontre, dans un bar, entre une jeune Parisienne et Vincent, jeune homme torturé au comportement étrange…

Si le style est accessible, il est aussi très prétentieux – à l’image de la photo qui orne le bandeau. L’alternance de points de vue (la même scène est racontée à la première puis à la troisième personne du singulier) est inutile, et apporte plus de confusion que de style. Trop de psychologie tue la psychologie… On sent trop que Claire Berest a voulu faire quelque chose d’original – et ça ne fonctionne pas. Résultat : un texte qui manque de puissance et de profondeur, pour un livre à oublier.

Publicités

5 réflexions sur “Mikado, Claire Berest

  1. Pingback: Mikado de Claire Berest « Je Lis, Tu Lis, Il Lit

  2. Je ne suis pas du tout d’accord avec vous. C’est un très beau livre, d’un coeur mis à nu. Une écriture forte et puissante, surprenante pour une si jeune auteur.
    Qu’est-ce que cette histoire de photo sur le bandeau ? C’est ainsi que vous jugez les livres ? A la mine ? Souvenez-vous de La Fontaine. Ou peut-être ne vous en souvenez-vous pas… il faut, pour cela, un peu de culture….
    Dominique

    J'aime

    • Vous n’avez visiblement pas bien lu mon billet… Et j’ai lu La Fontaine, oui, merci (que nous ne soyons pas d’accord, j’en conviens sans problème, que vous doutiez de ma culture… euh… lisez mon blog ! Et mes livres !).

      J'aime

  3. Pingback: Bellevue, Claire Berest | Sophielit

  4. Pingback: Pourquoi écrivez-vous, Claire Berest ? | Sophielit

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s