5 exemplaires dédicacés de « Jusqu’à la folie » à gagner

Dans une rue sombre de Manhattan, très tard dans la nuit, une jeune femme est agressée par un homme armé d’un couteau. Jonah, un étudiant en médecine surmené, vole à son secours et tue accidentellement l’agresseur. Pendant que les médias font de lui un héros, le procureur s’interroge sur son geste héroïque. La victime, quant à elle, veut retrouver son sauveur et tient à lui montrer sa reconnaissance. Les événements s’enchaînent, et Jonah est entraîné dans une spirale terrifiante. S’il est vrai qu’aucune mauvaise action ne demeure impunie, le châtiment de Jonah ne fait que commencer…

.

Jusqu’à la folie, le nouveau roman de l’auteur des Visages traduit en français, sera sur les tables des librairies à partir de demain.

Il est évidemment très attendu par les amateurs du genre.

.

Pour l’occasion, et avec la complicité des Editions Les Deux Terres qui publient le nouvel opus de Jesse Kellerman, je vous propose de gagner cinq exemplaires du roman dédicacés par le beau Jesse.

.

Pour participer, il vous suffit de me dire quel comportement étrange (irrationnel, drôle, pathétique,  saugrenu…) vous avez déjà eu avec un livre impossible à lâcher, un livre que vous aviez envie de terminer absolument, un livre qui vous a mené(e)… jusqu’à la folie !

Je choisirai cinq commentaires parmi vos réponses [pensez aussi, si c’est avouable, à indiquer de quel titre il s’agit !]. 

Fin du concours mardi 18 octobre 2011.

A vos claviers !

Concours ouvert à toute personne résidant en France métropolitaine.

 

A découvrir aussi : la page Facebook dédiée au roman.

.

Revenez demain ! Dans le prochain billet, Jesse Kellerman répondra à mes questions…

 

 

Publicités

36 réflexions sur “5 exemplaires dédicacés de « Jusqu’à la folie » à gagner

  1. Cela me fait penser au Comte de Monte cristo. Quand j’étais ado, mon exemplaire du tome 2 avait fini dans la piscine parce que je le lisais dans l’eau, trop intéressée par l’histoire.
    L’histoire ne s’arrête pas là, puisqu’une fois mouillé, le livre devait sécher pour que je lise la suite. J’ai donc employé toutes les astuces possibles comme le sèche cheveux, le séchage à la main page par page (trop long) et surtout la lecture au soleil pour qu’il sèche 😉

    J'aime

  2. du temps de mon célibat…
    me préparer un repas sur un plateau genre grapillage, sur un tabouret près de la baignoire… et prendre mon bain en lisant et mangeant… juste posé le livre le temps d’enfiler un peignoir de bain, et filer continuer ma lecture au lit…
    bises

    J'aime

  3. J’avais une trentaine d’années, j’étais entrée de plain-pied dans « Léon l’Africain ». Les aventures de Hassan al-Wazzan étaient devenues miennes. Le livre était en permanence dans mon sac. Le livre ? Les livres devrais-je dire. Car j’en parlais autour de moi. « Quoi, tu ne connais pas ? » et hop, je sortais le bouquin et… je l’offrais à mon interlocuteur interloqué. J’en rachetais aussitôt un qui ne tardait pas à connaître le même sort. Si je veux bien partager mes coups de coeur littéraires, je déteste toutefois prêter mes livres. Je les garde jalousement ou… je les donne. Celui-là m’a coûté très cher, j’ai dû en distribuer une trentaine d’exemplaires…

    J'aime

  4. La sortie d’Harry Potter : travaillant en librairie à cette époque, j’avais eu le dernier exemplaire quelques heures avant la sortie. J’ai couvé mon livre comme un oeuf en jetant des regards courroucés dès que quelqu’un s’approchait trop de moi et de mon « précieux ». Le lendemain, j’ai passé mon temps à envoyer promener famille et amis pour me plonger dans la lecture, sauf que je n’ai pas fini à temps. Il a fallu aller en cours, mais qu’à cela ne tienne, j’ai glissé mon livre sur mes genoux. A quelques pages de la fin, le professeur intrigué m’interroge sur les bases de données documentaires… et je n’ai rien trouvé de mieux à répondre que « pas maintenant, c’est le grand final ! ».

    J'aime

  5. De la folie, peut être pas mais en lisant l’Anneau de Moebius de Franck Thilliez, tard dans la nuit, je me suis retrouvé face à la fameuse énigme d’Einstein. Après 45 min et une solution, je me suis levé (il était plus de 03h00 du matin), j’ai rallumé le PC et j’ai immédiatement mailé l’auteur pour lui dire que ce n’était pas bien de faire de tels choses, qu’il fallait laisser dormir ses lecteurs. J’en ai aussi profité pour envoyer ma réponse. Quelques heures plus tard, je me suis levé, j’ai lu mes mes mails, avec une réponse de Franck Thilliez, qui me disait que j’avais la bonne réponse. Voilà, la folie, c’est de se mettre à gribouiller des choses sur un bout de papier à 03h00 du matin, après avoir reposé le livre en cours de lecture. La folie, c’est de se décider de se lever pour aller gentiment s’énerver contre l’auteur.
    a folie ? C’est Franck Thilliez en fait, c’est à lui qu’il faut aller poser des questions. Folles si possible…

    J'aime

  6. En ce moment je lis Latex etc… de Margaux Guyon et je dois dire que ce livre provoque chez moi une reaction rare : la colère et l’enervement. Je ne peu pas en parler calmement tellement ce livre m’enerve. L’histoire, l’auteur (c’est en grande partie autobiographique), l’ecriture me rend dingue ! Ce matin j’ai bassinné durant tout le chemin du boulot mon conjoint sur la betise de ce livre mais le pire est que je ne le lache pas. Non, je sais que cela va m’enerver mais je veux savoir jusqu’où ce livre va aller (je dois être masochiste !). Je note frenetiquement mon ressenti pour ne faire par ensuite dans ma chronique et rien que d’en reparler ici je m’agace !

    Hormis cela tout va bien 😉

    très bonne idée ce concours !

    J'aime

  7. Un comportement régulier ça compte? Parce que quand je lis un livre qui me plait, vraiment, le soir impossible de le laisser pour dormir. Je ne compte plus les fois où j’ai du tourner la dernière page à 3heures, 4heures du matin… Malgré un réveil prévu à 7h. La première fois d’une longue série c’était avec « Haute-pierre » de Cauvin vers 16ans, et depuis il y a eu des Cornwell, des Grangé, des Kellerman (Jonathan ; le père…) et bien d’autres.

    J'aime

  8. Bonsoir, je ne sais pas si je peux encore participer …Alors je tente ma chance.

    L’an passé, j’étais en vacances en Islande, je n’avais emmené qu’un roman Seul le silence d’RJ Ellory, j’en avais lu un bon tiers et c’est une belle histoire. J’ai égaré ce roman dans les transports en commun, plus précisemment dans un bus qui reliait Landsmannalaugar à Reykjavik, et je ne me suis rendue compte de mon oubli une fois à l’hotel j’étais dépitée.

    Au bout d’une deuxième soirée sans lecture, j’étais en manque et je n’ai pu résisté, je n’avais rien à me mettre sous la dent, et je comptais qu’il me faudrait racheter ce roman une fois rentréé (pas avant une dizaine de jours) après avoir hésité à l’acheter sur place en VO, je me suis rendue à la gare routiere pour demander si par hasard quelqu’un aurait trouvé mon livre, si lire ce roman ne m’avait pas autant taraudé, je n’y serais jamais aller et finalement j’ai joué de chance, après un petit coup de fil passé au dépot, j’ai du revenir le lendemain pour récupérer mon roman.

    Finalement, j’ai pu terminé ce roman, qui fut un vrai coup de coeur et pour moi une histoire personnelle avec ce livre, que je conseille vivement …

    J'aime

    • @ Nathalia : bien sûr que c’est encore bon, le concours a démarré aujourd’hui seulement, et il dure jusqu’au 18 à minuit ! Participation enregistrée, donc !

      J'aime

  9. Malheureusement je n’ai rien de très original à partager. J’ai envie de citer Meurtres dans un jardin indien de Vikas Swarup (mais il y en a tant d’autres !) qui me faisait tellement rire et voyager que j’ai beaucoup lutté pour rester éveillée et pouvoir tourner le plus de pages. Mais c’est valable très souvent en fait…

    Aaaaah, sinon… je peux parler des Asterix lorsque que j’étais gamine dont j’étais tellement fan que je les lisais et les relisais encore jusqu’à les connaître presque par coeur. J’en parlais à tout le monde (mes pauvres parents…) tout le temps. (c’est valable aussi pour les Tintin, les Boule et Bill, les Alice ou les Contesse de Segur…)

    J'aime

  10. Je travaillais dans une piscine, je devais contrôler les entrées et surveiller les enfants pour ne pas qu’ils dérangent les « grands » venus nager. J’étais tellement absorbée par ma lecture que je râlais dès que je devais intervenir. J’étais en colère contre eux, pas parce qu’ils ne m’écoutaient pas, mais simplement parce qu’ ils me tiraient de mon livre dont je bavais de connaître la fin !
    Dans mes lectures, il y avait du Harlan Coben, du Jesse Kellerman ….
    Que des livres qui font passer le temps à une vitesse folle et qui nous sortent complètement de la vie réelle!

    J'aime

  11. Pingback: 5 questions à Jesse Kellerman | Sophielit

  12. En véritable nulle que je suis, j’ai oublié une petite anecdote à propos des BD Asterix….. (chère à mon coeur en plus)
    Quand j’ai eu 7 ans, nous avons adopté une petite chienne teckel de 3 mois. Je m’en souviens encore, nous étions autour de la table à manger, la petite chienne au sol et mes parents m’ont demandé comment j’aimerais l’appeler. A cette époque, j’admirai Cléopâtre (toujours dans Asterix…) et c’est donc tout naturellement que j’ai donné ce nom (plutôt crié d’ailleurs je crois !). Je me souviens comme j’étais fière de cette trouvaille… Après réflexion, mes parents ont décidé de diminuer en Cléo. Et celle-ci a fait partie de mon quotidien pendant 14 ans. 🙂 Voilou.

    J'aime

  13. Je ne pense pas avoir de comportement irrationnel en matière de lecture. Quand un livre me plait, il ne fait pas long feu je dois bien le dire. Je ne le lâche pour ainsi dire pas. Et c’est surtout les auteurs de thrillers, de polars. J’ai découvert il y a quelque temps de ça JR Ellory, et si tu veux un comportement irrationnel concernant mes auteurs favoris, dont lui, c’est d’acheter tous les livres non lus d’un auteur d’un seul coup….
    J’espère que cela te convient.
    Et merci pour le concours.

    J'aime

  14. je n’ai pas encore eu de comportement irrationnel en lisant un livre et pour cause, je suis dans l’incapacité de travailler suite a des problèmes de santé du coups j’ai beaucoup de temps a consacrer à la lecture 😀 faut voir un peu le positif sinon je sombre^^, mais le dernier livre en date que j’ai dévoré c’est ‘jour sans faim de lou delveig, super touchant comme parcours 🙂

    J'aime

  15. Bonjour
    Je lis beaucoup mais je n’ai jamais eu de comportement vraiment irrationnel …. quoique, en cherchant bien, une fois j’ai eu l’impression de m’être transformée en amphibien en lisant Shutter Island de Dennis Lehane. Pourquoi en amphibien ?? Parce que les amphibiens ont des ventouses au bout des doigts qui leur permettent de tout agripper. Eh bien, ce livre, j’avais beau le poser quelque part … hop, quinze minutes plus tard, je l’avais à nouveau entre les mains… Impossible de m’en « débarrasser », au point qu’un jour, à force de me dire « allez, encore un chapitre », j’ai eu droit à la soupe à la grimace à la sortie de l’école car j’avais loupé l’heure de la sortie de mon fils : mauvaise mère je fus, à cause de Dennis Lehane ; comportement irresponsable, ça marche aussi pour le concours ??
    Merci d’avoir organisé ce concours et bonne journée !!

    J'aime

  16. bonjour,
    je me souviens du livre les piliers de la terre de Ken Follett, dès que je le posais, je ne pensais qu’à lui.. en conduisant, en faisant la cuisine, au travail, je n’avais qu’une hâte, rejoindre mon livre… ça a été le seul à me faire cet effet !
    merci pour ce concours

    J'aime

  17. Bonjour et merci pour ce concours, un roman dédicacé, quelle aubaine !

    En lisant, la question posée, je me souviens instantanément de « ça » de Stephen King, Cette très belle histoire d’amitié entre sept enfants qui vont être confrontés à l’horreur m’a accompagnée de nombreux jours.
    J’avais acheté un coffret de ce roman en version poche; Il y avait 3 tomes. Le clown souriant du premier tome se transformait en squelette ricanant sur le deuxième puis en monstre sur le dernier. A l’époque de cette lecture, mon fils devait avoir un ou deux ans et j’avais recouvert la couverture du dernier volume de papier cadeau pour éviter de l’effrayer !
    Ma vision du personnage drôle du clown, ami des enfants, a été altérée pour toujours…

    Belle journée

    J'aime

  18. Bonjour ,

    Pour La Mécanique du coeur (Mathias Malzieu) je faisait des insomnies trop envie de reprendre le livre ou je l’avais laisser, mon compagnon piqué une crise car je le reveillais en pleine nuit du coup canapé et livre,

    Résultat : le livre plié en 2 jours et à la fin j’ai fait une grosse sieste lol

    Merci a vous et bonne journée

    J'aime

  19. Pour autant en emporte le vent j’avais feint (Mais chut!!! )une grosse maladie très contagieuse quand j’étais au lycée. Interdiction que je sorte de la chambre ou que l’on vienne me voir: la paix royale (parents au travail, frères à l’école)pour savourer toutes les pages de ce gros pavé…. Et un rythme infernal avec des insomnies parce que je n’arrivait pas à dormir sans savoir ce qu’allait devenir Scarlett O’Hara… le tendre Ashley ou le fougueux Rhett? Quel dilemme! Ensuite j’ai regardé le film en boucle dès que je rentrais de cours… Mes frangins s’en souviennent encore!

    J'aime

  20. Je suis une personne qui déteste ouvrir un livre, parce que je trouve cela trop lassant ^^. Pourtant, un jour je suis tombée sur un livre plutôt long qui s’intitule « Ne le dis à personne » de Harlan Coben. Et chose extraordinaire pour ne pas déranger mon époux qui dormait, j’ai lu dans la salle de bain, allongée dans la baignoire à la lueur d une bougie de 23h à 5h….et oui à la lueur d’une bougie j’ai eu envie de me mettre dans l’ambiance…Le roman était si prenant que je n ai pas senti l’inconfort de ma position. Dès le début j’ai été propulsée dans l’histoire, j’avais vraiment envie de continuer ma lecture tellement les intrigues étaient nombreuses. J’étais comme hypnotisé par ma lecture ce qui ne m’était pas arrivé depuis des lustres….le matin mon mari m’a retrouvé dans la salle de bains, il n’en croyait pas ses yeux, il croyait que j’avais perdu la tête…il n’avait pas tort dans un certain sens…
    je suis devenue Cobenovore!!!!!!!!

    J'aime

  21. Bonjour
    Je participe avec plaisir; je vois que je ne suis pas la seule à dépasser les bornes quand une lecture me tient à coeur et à déraison lol Cela me poursuit depuis toute petite, quand je tiens un livre, je n’ai qu’un but, le terminer quoiqu’il arrive au détriment, du sommeil, des repas, des cours, du travail…une addiction! j’adore lire dans les transports et bien sûr, je perd la notion du temps: j’ai rater plusieurs fois la bonne arrivée à destination.Hé oui les livres interfèrent dans nos vies.
    Merci pour ce concours 🙂

    J'aime

  22. Des livres trempés, des insomnies, de la propagande, de l’effronterie, de l’agacement, des achats compulsifs, des manquements à ses responsabilités, des mensonges éhontés, de l’impatience qui frise l’indécence, des arrêts manqués dans les transports… Rien ne surpasse l’envie de finir un livre quand celui-ci vous accroche !
    Merci pour toutes ces histoires, souvent très drôles, qui prouvent que les livres ont ce pouvoir de nous rendre déraisonnables…

    Bravo à Ogresse qui s’est inventée une maladie contagieuse pour lire Autant en emporte le vent, Poussinnette qui a loupé l’heure de la sortie de l’école pour avancer dans Shutter Island, à Frédo pour avoir apostrophé l’auteur de L’Anneau de Moebius (« il faut laisser dormir vos lecteurs ! »), à Jocelyne qui a offert 30 exemplaires de Léon l’Africain pendant sa lecture tant elle l’aimait et à Estelle qui a lu Le Comte de Monte Cristo jusque dans la piscine et s’est vue obligée ensuite d’en sécher les pages au sèche-cheveux.

    Les 5 gagnants vont recevoir un e-mail !

    J'aime

  23. Yesss !! Je suis ravie de découvrir Jesse Kellerman grâce à toi. Merci beaucoup. J’ai lu les commentaires de tous mes « camarades de jeu » et ça me rassure :  »y a pire que moi !!
    Je viens de t’envoyer un mail avec mes coordonnées.
    Encore merci à toi et aux Editions Les Deux Terres pour ces quelques heures de plaisir en perspective…

    J'aime

  24. Merci Sophie, merci à l’éditeur aussi.
    J’avais lu avec un plaisir extrême « Visages », j’attends donc avec impatience celui-ci. D’autant que l’interview révèle un homme intéressant au-delà de l’auteur passionnant.

    J'aime

  25. C’est super! tu me pousserais presque à recommencer!!!! J’ai hâte de découvrir le livre et je te remercie en tout cas de nous le faire partager! Il sera parfait pour mon challenge des fous 😉

    PS: Si tu pouvais me voir tu verrais mon sourire jusqu’aux oreilles 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s