Par cœurs, Dominique Dyens

Présentation de l’éditeur :

C’est le jour de la rentrée, et cette prof de français crée une mini révolution en donnant à ses élèves un devoir qui ne sera pas noté ! Un devoir rien que pour soi avec en plus LE thème qui tue : l’amour idéal.

Chacun se lâche. À travers les histoires croisées au cœur d’une classe de lycée, l’auteur propose une plongée dans le monde adolescent. Un monde où l’amour, qu’il soit idéal, passager, fou ou déçu, fait loi.

.

Il n’est pas certain qu’il s’agisse réellement ici d’un recueil de nouvelles. Car tous les narrateurs (presque tous !) sont des camarades d’une même classe de seconde en proie à un travail inédit proposé le jour de la rentrée : écrire une rédaction facultative qui parlera d’amour. L’exercice est perçu différemment par chacun, car, naturellement, chacun a une vision particulière de l’amour et de son idéal en cet âge compliqué.

.

La compilation des aventures et des tourments de chacun est un petit ouvrage frais, destiné aux adolescents, à glisser dans la poche d’un jean, qui prouve une nouvelle fois qu’en amour, aucune règle ne vaut mieux que celle que l’on invente pour soi en laissant parler son cœur.

.

Premières pages :

Tout se joue la première heure. Du premier jour. De la rentrée.

J’étais tellement excitée à l’idée de porter mes nouvelles fringues que je n’ai pas réussi à m’endormir avant trois heures du matin. Résultat : je suis crevée et j’ai des cernes ! Mais bon ! Je suis devant mon miroir et j’avoue, pour une fois, je me trouve assez jolie. Ma mère m’a acheté un slim noir et un haut hyper mignon avec trois petits boutons sur le devant. Faut dire que je lui ai fait une crise comme quoi je n’avais plus rien à me mettre ! Le truc qui gâche, c’est que j’ai mal au ventre. Ça m’a pris pile au moment où j’ai ouvert les yeux et ça ne me lâche plus ! Il paraît que c’est l’angoisse de la rentrée et que c’est pareil pour tout le monde ! Sauf que je passe mon temps aux toilettes alors que je devrais être en train de finir de me préparer ! Surtout que cette année, ma mère m’a enfin autorisée à me maquiller et à porter des talons ! Yes ! En même temps, normal ! Je rentre au lycée !

Publicités

5 réflexions sur “Par cœurs, Dominique Dyens

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s