Tu écris toujours ?, Christian Cottet-Emard

« N’avez-vous pas honte d’émerger aussi tard dans une France profonde qui se lève tôt même si c’est du pied gauche ? » (page 74)

.

Ce « manuel de survie à l’usage de l’auteur et de son entourage » est composé de billets d’humeur et d’humour sur la condition d’auteur/ écrivain/ plumitif parus pour la plupart dans le Magazine des livres.

Mieux vaut baigner dans le milieu littéraire, ou tout du moins aimer le verbe, pour apprécier ces chroniques. Car de conseils, on ne trouvera point dans ces pages – mais des réalités mises en lumière avec causticité qui démystifient un statut envié autant que critiqué et, parmi eux, quelques passages d’anthologie.

.

« Quant à savoir si on est écrivain parce qu’on est inadapté ou inadapté parce qu’on est écrivain, cela revient à se poser la lassante question de l’œuf et de la poule, autant dire le genre d’interrogation qu’on peut se permettre à l’adolescence, cet âge flamboyant où le Président Directeur Général se voyait Président de la République, où le pyromane se rêvait pompier, où Hitler se croyait artiste peintre, où le rédacteur en publicité se sentait l’étoffe d’un Rimbaud, et où l’écrivain s’imaginait en vacances pour toute la vie. » (pages 49-50)

.

Quant à la plume de Christian Cottet-Emard, bien qu’à l’humour dans lequel elle est trempée se mêle parfois une once d’aigreur, elle se révèle agréable et enlevée.

.

« Ce n’est pas du tout pratique d’être écrivain, excepté pour des auteurs de la stature de Jean d’Ormesson dont la principale activité, avant d’écrire des livres, est d’être Jean d’Ormesson, ce qu’il réussit à merveille. » (page 75)

.

Un petit livre à lire de préférence épisode par épisode.

Publicités

7 réflexions sur “Tu écris toujours ?, Christian Cottet-Emard

    • Merci pour votre passage sur mon blog et pour votre message. J’ai fait l’acquisition de ce recueil au Salon des éditeurs indépendants de Paris cet automne, après en avoir entendu « parler » à plusieurs reprises sur la toile.

      J'aime

  1. Pingback: Salon du Livre de Paris 2012 : sélection autour de l’écriture | Sophielit

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s