Portugal, Pedrosa

Simon est auteur de bandes-dessinées – enfin, en théorie, car l’envie de « faire des livres » l’a quitté. Il se rend au Portugal, invité dans le cadre d’un festival de BD.

Le Portugal, c’est là que se trouvent les racines familiales de Simon.

Ce voyage va déclencher l’introspection de Simon : pourquoi son grand-père a-t-il quitté le pays sans jamais y revenir ? Pourquoi lui-même n’est-il pas retourné depuis si longtemps sur ces terres au parfum d’enfance ?

 

Cyril Pedrosa met en planches et en bulles les questionnements existentiels, et somme toute très banals, de son héros. Ses cases sont pleines d’invisibles émotions.

 

Son bel ouvrage est le récit d’une inattendue quête de soi dans l’herbe et sous le soleil.

Il ne sera jamais trop dit qu’il est difficile de savoir où l’on va si l’on ne sait pas d’où l’on vient.

 

La densité de « Portugal » (260 pages) rend les protagonistes particulièrement attachants et permet de prendre le temps ces petits riens qui sont le miel de l’existence.

 

Mention spéciale pour les couleurs de cet album : que les scènes se déroulent sous la pluie en Bourgogne ou au soleil de la péninsule ibérique, la lumière est remarquablement rendue – et l’on s’y croirait.

 

« Portugal » a reçu le prix des libraires Fnac à Angoulême 2012.

 

Publicités

4 réflexions sur “Portugal, Pedrosa

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s