Le papillon à roulettes, Marie Garnier

La famille Papillon s’apprête à accueillir un bébé Papillon… Mais quelques temps après sa naissance, il s’avère que celui-ci n’est pas tout à fait comme les autres. Ses ailes ne se déploient pas comme elles le devraient. Petit Papillon ne vole pas…

.

— Il ne vole toujours pas ! dit papa Papillon, qui est très inquiet.

— Il n’essaye même pas ! répond maman Papillon.

Maman et papa Papillon décident d’emmener bébé Papillon chez le grand papillon blanc.

.

Avec douceur et sensibilité, Marie Garnier aborde le handicap et ses corolaires – le regard des autres, l’isolement… – dans ce petit livre adapté à tous les publics, mais qui mérite particulièrement d’être lu par les enfants avec les parents pas loin, prêts à répondre aux interrogations que cette histoire ne manquera pas de soulever.

Les belles illustrations, signées Jeanne Chapelle, soulignent la fragilité de ceux que la nature, mais aussi la conscience de la différence, rendent plus faibles.

.

Personnellement concernée par le sujet qu’elle aborde ici, Marie Garnier reversera ses droits d’auteurs à l’Association régionale Rhône-Alpes des infirmes moteurs cérébraux.

.

Editions Baudelaire, novembre 2012, 58 pages, 12 euros

 

  

4 auteurs L’Ecole des Loisirs

A l’occasion du salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil début décembre, j’ai participé à une rencontre organisée par L’Ecole des Loisirs.

C’est Marie-Claire qui m’avait fait inviter, j’y suis allée avec George et Hérisson, j’y ai retrouvé Leiloona et Stephie, rencontré Gabriel de La mare aux mots.

.

Audren, Alice de Poncheville, Malika Ferdjoukh et Colas Gutman, quatre auteurs – très différents – de la maison, nous ont parlé de leur approche de l’écriture.

J’ai relevé quelques bonnes phrases :

.

Audren

« Je n’écris pas pour la jeunesse mais comme je ne suis pas une adulte, ça donne des livres pour les enfants. Lire la suite

Je t’aime maintenant, Sandra Reinflet

 

A l’aube de ses trente ans, Sandra Reinflet, qui avait déjà recueilli les témoignages de 81 femmes nées comme elle en 1981, s’est lancée sur la piste de ses amours passées.

.

Pour chacun d’eux, elle a sélectionné un moment en particulier, avant de partir à la recherche de l’être qui a traversé sa vie.

.

Quête risquée, car faire revivre le passé peut se révéler dangereux – et de la flamme si vive, il ne reste souvent que les cendres. Lire la suite

Journal d’un corps, Daniel Pennac

La sortie du nouvel opus de Pennac était annoncée comme un évènement. Ce livre est plus que cela : c’est du jamais vu, du jamais lu. Plus qu’un roman (et à ne pas lire comme tel, mais avec parcimonie, sous peine de friser l’écœurement), c’est un objet précieux que l’on a le sentiment de tenir entre les mains. Précieux, intime, unique. Et porté par une écriture remarquable, comme toujours avec Pennac. Une écriture qui dit aussi, ici, l’évolution du langage au sujet du corps au fil des époques et des âges, la pudeur, les images derrière lesquelles on se cache.

Ce « journal d’un corps » fait regretter de n’avoir pas tenu le sien dès l’enfance, et donne envie de s’y mettre sur-le-champ.

C’est précisément ce que j’attends de la littérature : qu’elle soit à la fois stupéfiante et inspirante.

 

Mercredi 18 novembre 1936 Lire la suite

Le grand livre des listes, Arnaud Demanche & Stéphane Rose

Arnaud Demanche (dialoguiste et auteur pour la télévision, notamment pour Nicolas Canteloup) et Stéphane Rose (journaliste, écrivain et directeur de collection aux éditions La Musardine) sont, avec Frédéric Royer, à l’origine des Gérard du cinéma, des Gérard de la télévision et des Gérard de la politique.

.

C’est le même humour décalé et absurde que l’on retrouve dans ce petit livre qui se dévore.

A cela s’ajoute cette manie plus actuelle que jamais de faire des listes.

.

Le résultat est jubilatoire. Ironie et jeux de mots, épinglages en règle et curiosités géniales, comique de répétition ou humour en-dessous de la ceinture… Lire la suite

Nids perchés (tree houses, maisons dans les arbres), Philip Jodidio

Quel enfant n’a jamais construit une cabane en rêvant de vivre dans un arbre ? Ce fantasme universel perdure à l’âge adulte, ainsi que le prouvent ces hôtels perchés qui poussent comme des champignons.

.

Ce beau livre propose de visiter cinquante de ces nids à travers le monde. Postes d’observation, cocons douillets pour les amoureux, pièces de travail à l’écart de l’agitation, salons de thé…

Les usages sont aussi divers que les réalisations sont surprenantes. Toutes invitent au rêve et à l’échappée en pleine nature. Ces maisons suspendues sont aussi des prouesses d’architecture, particulièrement respectueuses de cet environnement sans lesquelles elles n’auraient aucune raison d’être, et dans lequel elles s’insèrent à merveille. Lire la suite

R comme Rue, collectif ASERC

« Vous les avez probablement rencontrés au détour d’une rue, sous un porche ou sur un banc, solitaires, jeunes ou moins jeunes, parfois accompagnés d’un ou plusieurs chiens ou bien en groupe, souvent bruyant, vous faisant presser un peu le pas, vous laissant perplexes… Que font-ils ? Pourquoi en sont-ils arrivés là ? Ont-ils une histoire ? Comment vivent-ils ? Où dorment-ils ? »

.

La rue, ce sont rarement ceux qui y vivent ou y ont vécu qui s’expriment à son sujet.

.

Ce petit recueil est le fruit d’une année de témoignages. Un soir par semaine, à Cognac, hommes et femmes sont venus dans un lieu d’accueil raconter un peu de leur expérience. Plus d’une soixantaine ont tenu à participer. Lire la suite

Bleu blanc brun, Frédéric Maillard

Présentation de l’éditeur :

Au début des années 2000 à Paris, Romain, un étudiant solitaire, trouve asile dans un groupuscule d’extrême droite. Vulnérable et frustré, il cherche un guide, une voix, un message. Exclu de l’université après l’agression d’un homme de ménage, il est pris en charge par les membres d’un mouvement encore plus radical avant d’être subitement lâché par ses nouveaux amis. Dès lors, tout s’accélère : surfant sur les sites  » identitaires  » du web, il est contacté pour tuer, prime à la clé, le président de la République…

Plongée dans les eaux troubles de l’extrême droite française, Bleu Blanc Brun raconte avec justesse la dérive d’un adolescent vers l’extrémisme et la violence.

 

Dans son premier roman, Frédéric Maillard, spécialiste en communication institutionnelle et politique, revient sur un acte que personne n’a oublié. Sans trouver de circonstances atténuantes à son personnage-narrateur, il dépeint un engrenage qui a mené un jeune homme à tirer sur le président de la République un certain 14 juillet. Lire la suite

Le canon graphique, Russ Kick

Voici un OLNI (Objet Littéraire Non Identifié), un de plus.

Le canon graphique est un album de 500 pages constituant un pont entre la bande dessinée et la littérature très classique.

.

Ce premier tome (car c’est le début d’une série qui en comptera trois) est consacré à la littérature de l’antiquité à la fin du XVIIIème siècle : les grandes épopées anciennes, Gilgamesh, L’Odyssée, L’Enéide, l’adaptation de pièces de la Grèce antique comme Médée d’Euripide ou Lysistrata d’Aristophane, des interprétations des textes sacrés (l’Ancien Testament, l’Apocalypse de Jean, le Tao Te King de Lao Tseu), des poèmes soufis de Rûmî, l’épopée sanskrite du Mahâbhârata , le texte mythologique maya Popol-Vuh, mais aussi les grands textes asiatiques (Le Dit

du Genji, des poèmes de l’âge d’or de la littérature chinoise, Le Livre des morts tibétain, des pièces du théâtre Nô japonais…), La légende de Beowulf, Les Mille et Une Nuits, La Divine Comédie de Dante, les Contes de Canterbury de Chaucer, Le Paradis perdu de Milton, et jusqu’aux Liaisons dangereuses de Choderlos de Laclos… Lire la suite