R comme Rue, collectif ASERC

« Vous les avez probablement rencontrés au détour d’une rue, sous un porche ou sur un banc, solitaires, jeunes ou moins jeunes, parfois accompagnés d’un ou plusieurs chiens ou bien en groupe, souvent bruyant, vous faisant presser un peu le pas, vous laissant perplexes… Que font-ils ? Pourquoi en sont-ils arrivés là ? Ont-ils une histoire ? Comment vivent-ils ? Où dorment-ils ? »

.

La rue, ce sont rarement ceux qui y vivent ou y ont vécu qui s’expriment à son sujet.

.

Ce petit recueil est le fruit d’une année de témoignages. Un soir par semaine, à Cognac, hommes et femmes sont venus dans un lieu d’accueil raconter un peu de leur expérience. Plus d’une soixantaine ont tenu à participer.

.

Les dessins se mêlant aux mots, leurs ressentis se trouvent condensés sous la forme d’un abécédaire qui va d’Amour à Zéro en passant par Enfance, Héro et plainte contre X.

Et qui dit la souffrance causée par la solitude, l’indifférence, l’ignorance, l’exclusion, mais aussi l’espoir chevillé au corps.

 

Il faut que la voix des hommes sans voix empêche les puissants de dormir, disait l’abbé Pierre.

Ce livre est un porte-voix. Silencieux, mais concret.

 

Depuis une quarantaine d’années, l’ASERC (Association Socio Educative de la Région de Cognac) lutte contre toutes les formes d’exclusion sociale et promeut l’animation sociale de proximité.

 

Ginkgo éditeur, octobre 2012, 92 pages, 10 €

 

A lire sur le même sujet : Je vais te dire de Jean-Michel Bafourd

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s