Nids perchés (tree houses, maisons dans les arbres), Philip Jodidio

Quel enfant n’a jamais construit une cabane en rêvant de vivre dans un arbre ? Ce fantasme universel perdure à l’âge adulte, ainsi que le prouvent ces hôtels perchés qui poussent comme des champignons.

.

Ce beau livre propose de visiter cinquante de ces nids à travers le monde. Postes d’observation, cocons douillets pour les amoureux, pièces de travail à l’écart de l’agitation, salons de thé…

Les usages sont aussi divers que les réalisations sont surprenantes. Toutes invitent au rêve et à l’échappée en pleine nature. Ces maisons suspendues sont aussi des prouesses d’architecture, particulièrement respectueuses de cet environnement sans lesquelles elles n’auraient aucune raison d’être, et dans lequel elles s’insèrent à merveille.

.

Cabanes futuristes qu’on croirait sorties d’un film de science-fiction, nids chaleureux qu’on investirait volontiers à temps plein, tournant pour de bon le dos à la civilisation… Entre les illustrations schématiques gaies et colorées et les présentations des différents architectes, l’imagination s’éveille au fil des pages et des magnifiques photographies, le plus dur étant de choisir sa construction préférée !

.

« Nids perchés » (trilingue français/anglais/allemand, comme souvent les ouvrages Taschen) est le coffee table book parfait pour cet hiver.

.

Taschen, novembre 2012, 352 pages, 49,99 €

.

 

(c) Lukasz Kos   Canada                (c) Akihisa Masuda   Japon                (c) Pete Nelson   Washington, USA

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s