4 auteurs L’Ecole des Loisirs

A l’occasion du salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil début décembre, j’ai participé à une rencontre organisée par L’Ecole des Loisirs.

C’est Marie-Claire qui m’avait fait inviter, j’y suis allée avec George et Hérisson, j’y ai retrouvé Leiloona et Stephie, rencontré Gabriel de La mare aux mots.

.

Audren, Alice de Poncheville, Malika Ferdjoukh et Colas Gutman, quatre auteurs – très différents – de la maison, nous ont parlé de leur approche de l’écriture.

J’ai relevé quelques bonnes phrases :

.

Audren

« Je n’écris pas pour la jeunesse mais comme je ne suis pas une adulte, ça donne des livres pour les enfants.

J’ai cru jusqu’à ce que j’aie des enfants que j’avais eu une enfance merveilleuse. En fait, je n’ai pas vraiment eu d’enfance, j’ai été responsabilisée dès 11 ans. Mais je me rattrape maintenant !

J’ai un problème avec la réalité. Je ne sais jamais si on est dans un film ou pas. Je suis toujours dans le doute entre rêve et réalité.

Quand j’arrête d’écrire un livre, j’en perds tout l’univers et c’est affreux. Une fois, j’ai fait la bêtise d’écrire un seul livre à la fois. Je comprends les petites vieilles qui prennent un deuxième chat au cas où il arrive quelque chose au premier. Maintenant, j’écris toujours quatre livres à la fois. »

.
Alice de Poncheville

« C’est là que je m’apercois que je ne suis pas la bonne personne pour parler de mes livres.

Ce qui m’intéresse c’est comment les personnages parviennent à se sortir de situations écrasantes. Ils cherchent leur chemin. Ils essaient de se libérer d’une chose programmée. Ils sont englués, leurs ailes tentent de se déployer.

Ecrire pour les plus jeunes [collection Mouche], c’est compliqué, il faut laisser de côté plein de choses. C’est exacerbé, très direct. Écrire pour cet âge là exige un engagement presque physique, une présence.

Écrire, c’est faire un pari avec son inconscient. »

.
Malika Ferdjoukh

« Je crois beaucoup au roman qui s’écrit a l’insu de l’auteur. Il y a une force qui me guide vers quelque chose que je n’ai pas totalement prévu.

J’aime qu’il y ait une unité de temps et de lieu. Dans mes romans, la structure est un garde-fou.

Ce n’est pas écrire qui est le le plus difficile, c’est ce qui se passe avant. Je peux passer trois mois à me demander comment je vais appeler ma famille. Avant décrire, j’ai écrit plein de fois le livre dans ma tête, et il a pris plein de formes différentes. »

.
Colas Gutman

« Mes personnages ont des problèmes existentiels que j’essaie de résoudre avec un peu d’humour. »

.

Tous quatre publieront un nouveau roman à L’Ecole des Loisirs au printemps 2013.

Nous en avons eu lecture de quelques passages par la commédienne Alice Butaud. Passages particulièrement alléchants… On a hâte !

.

Publicités

3 réflexions sur “4 auteurs L’Ecole des Loisirs

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s