Pourquoi écrivez-vous, Valérie Tong Cuong ?

bio2015_valerie.

Valérie Tong Cuong a travaillé huit ans dans la communication avant de se consacrer à l’écriture et à la musique. Elle a publié sept romans et de nombreuses nouvelles, dont La Battle. Elle écrit également pour le cinéma et la télévision.

Son dernier roman, L’atelier des miracles, paraît ce 9 janvier 2013 aux éditions JCLattès.

.

.

Pourquoi écrivez-vous ?

J’ai écrit dès que j’ai su tenir un crayon. Sans aucune intention à l’origine. L’écriture était alors le seul moyen de m’exprimer sans limite – même si à l’époque, personne ne me lisait ! C’était une forme de libération. Ce besoin d’écrire – de dire – s’est imposé, développé et ne m’a jamais quittée. Bien sûr, lorsque j’ai commencé à publier, mon rapport à l’écriture s’est modifié. Le lien au lecteur est bouleversant. C’est une conversation que l’on entame avec la publication d’un livre et que l’on poursuit lors des rencontres, où l’on débat, on échange, on se nourrit mutuellement.

Il faut dire aussi que j’ai souvent la sensation de n’être qu’un vecteur, un récepteur de ce que me confient mes personnages. Ils surgissent dans ma vie et me dictent la leur – comme s’ils m’avaient choisie pour témoin. Aussi bizarre que cela puisse paraître, je me sens pleine de gratitude à leur égard. Ils me font réfléchir et avancer.

.

 

Quel(s) conseil(s) donneriez-vous à un aspirant écrivain ?

Je lui conseillerais de ne rien calculer, ne rien prévoir, simplement écouter et suivre ce qui gronde en lui. Les tremblements, les émotions, les peurs, les espoirs, les joies, les désirs. Laisser ce qui est viscéral prendre le pas sur le reste. Laisser l’écriture l’emporter.

Mais attention à la digression. Lorsqu’on multiplie les histoires dans l’histoire, on finit par se perdre – sauf très grand talent.
.
.
Prochain rendez-vous : Brigitte Kernel
Publicités

7 réflexions sur “Pourquoi écrivez-vous, Valérie Tong Cuong ?

  1. Curieux, som nom n’annonce pas une jolie blonde aux yeux bleus. C’est curieux, quand j’écris, je n’ai pas l’impression que ce soient mes personnages qui me dictent leur vie, mais moi qui m’amuse avec la leur… Enfin, ce n’est qu’une impression, à méditer !

    J'aime

    • Chaque auteur a son propre mode de fonctionnement avec ses personnages… C’est amusant que sur ce point Valérie Tong Cuong et toi ayez des vues diamétralement opposées ! Et c’est ce que j’aime avec cette rubrique 🙂

      J'aime

  2. J’avais lu comment, en partant des fiches écrites au départ d’une œuvre par Dostoievski, les personnages échappaient à l’auteur pour devenir assez différents de ce qu’il avait envisagé. Les personnages qui échappent à leur auteur, c’est un cas classique: il doit même parfois les tuer pour les faire taire…

    Aimé par 1 personne

  3. Très vite, j’ai observé également que mes personnages m’échappaient pour vivre leur vie indépendamment de ma volonté. Souvent j’ai remarqué qu’ils m’envoyaient des messages à travers leur comportement, ils dénonçaient mes secrets ou me provoquaient avec désinvolture pour m’amener à corriger le rôle que je leur proposais. Les plus rebelles ont finalement été les plus attachants pour moi, ceux que j’observais et affectionnaient le plus. Merci pour ce billet qui me conforte dans mes propres pratiques d’écriture et découvertes sur mes personnages.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s