L’atelier des miracles, Valérie Tong Cuong

latelierdesmiracles-191x300Ils sont trois, trois êtres cabossés par la vie, trois individus fragiles en dépit des apparences, trois personnes dont les destins auraient pu ne jamais se croiser. Sauf que tous trois, après avoir chacun perdu pied d’une façon différente, font la connaissance de Jean.

.

A la jeune Millie, rescapée d’une chute consécutive à un incendie, l’homme se présente ainsi : « – Je m’appelle Jean. Je m’occupe d’une association caritative, l’Atelier, peut-être en avez-vous entendu parler ? Nous aidons les personnes en grande difficulté, les accidentés de la vie. Nous les guidons administrativement, psychologiquement, nous leur donnons un coup de pouce matériel lorsque c’est nécessaire, bref nous les accompagnons de toutes les manières possibles. L’hôpital nous a signalé votre cas. » (page 64)

.

A Monsieur Mike, déserteur de l’armée, dont le cœur a été piétiné par son ex-femme et qui n’a plus trouvé de chaleur que dans la rue, sous le porche où il vit, il déclare : Lire la suite

Publicités

Première ligne, Jean-Marie Laclavetine

Lassé de recevoir des romans indignes d’exister autrement que dans les tiroirs de leurs auteurs, l’éditeur Cyril Cordouan lance le club des auteurs anonymes et entreprend de désintoxiquer de l’écriture les aspirants écrivains.

 

«Vous écrivez ?
Ne dites pas non. J’ai l’oeil.
Pas de quoi avoir honte. Moi aussi, vous savez, j’ai un problème avec l’écriture.
Vous avez mal, vous êtes mal ? La drogue vous tient ? Vous pensez qu’il n’y a rien à faire contre la dépendance ? Vous vous trompez. Arrêtez d’écrire, c’est possible, pour peu qu’on soit compris et soutenu.
Venez nous rejoindre au club, un de ces soirs. Nous nous réunissons dans l’arrière-salle du Caminito, rue des Cinq-Diamants.
Venez. Vous n’êtes plus seul.» Lire la suite