Pourquoi écrivez-vous, Jennifer Murzeau ?

jennifer-murzeau-small

Jennifer Murzeau, née en 1984, est journaliste.

Elle a travaillé pour France 2, Direct 8, et France Culture.

Elle collabore aujourd’hui au magazine Glamour.

Son premier roman, Les Grimaces, est paru en 2012 aux éditions Léo Scheer..

.

Pourquoi écrivez-vous ?

J’écris par goût de la littérature. Parce que les livres m’accompagnent quotidiennement depuis de nombreuses années, qu’ils m’inspirent, parce qu’ils sont pour moi un exutoire essentiel. Ce sont les livres que j’aime qui me donnent envie d’écrire à mon tour.

L’écriture est elle aussi une forme d’exutoire, c’est très libératoire de s’exprimer sans contrainte sur les sujets qui me touchent, sur des réalités qui m’indignent, de faire vivre des personnages, de les agiter, les révolter, de leur faire affronter l’existence.

Je me suis autorisée assez tard à écrire pour de bon, à y croire. Mais aujourd’hui je n’envisage pas de m’arrêter d’écrire des romans, j’en ai fait un projet existentiel, à vrai dire, je l’avais formulé (discrètement) avant même de m’y mettre.

Et puis j’écris dans le but de questionner notre époque, ses dérives, les relations humaines. J’espère faire émerger chez mon lecteur quelques réflexions, mais je n’y pense pas trop quand j’écris, car c’est très intimidant, ça pose tout de suite la question de la légitimité. Est-ce que ce que je dis mérite vraiment d’être écrit, d’être lu ? Qui suis-je pour me prononcer là-dessus ? Ce sont des questions qui ont pu être bloquantes quand j’ai commencé mon premier roman, c’est inhibant et contre-productif, ça pouvait me faire temporairement abandonner le manuscrit. J’ai pris le parti de ne plus me les poser pour celui que je suis en train d’écrire, et ça libère considérablement le fond comme la forme.

.

 

Quel(s) conseil(s) donneriez-vous à un aspirant écrivain ?

De s’accrocher et d’y croire. Je pense que le plus important lorsqu’on écrit un roman c’est d’avoir la foi, de se dire que c’est possible et d’avancer comme ça, le désir d’écrire au creux de la tête. C’est un désir qui est soumis à rude épreuve parce que ça demande beaucoup de travail. C’est long, parfois frustrant, il arrive qu’on se déçoive soi-même, d’où l’importance d’y croire, mordicus, malgré tout.

Et puis aussi, je sais que c’est un conseil répandu, mais j’ai eu beau l’entendre, je trouve que je ne l’ai pas assez suivi pour mon premier roman : il faut mettre le moins d’adverbes et d’adjectifs possible, ça alourdit le texte. On a tendance à le faire par crainte de ne pas être compris, pour caractériser au maximum afin d’éviter les ambiguïtés mais c’est une erreur. Et puis bien sur, écrire, c’est couper, alors il ne faut pas être triste d’élaguer, beaucoup.

.

Précédent rendez-vous : Harold Cobert

Prochain rendez-vous : Pierre Stasse

 

Publicités

2 réflexions sur “Pourquoi écrivez-vous, Jennifer Murzeau ?

  1. Pingback: Si on parlait écriture avec Jennifer Murzeau? | L'insatiable

  2. Pingback: La rentrée littéraire de Jennifer Murzeau | Sophielit

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s