Pourquoi écrivez-vous, Aude Le Corff ?

audelecorff_03-066

 

Âgée de 36 ans, Aude Le Corff se consacre à l’écriture.

Les arbres voyagent la nuit (Stock, 2013) est son premier roman.

.

.

.

.

.

Pourquoi écrivez-vous ?

LeCorff1La lecture et l’écriture depuis l’enfance m’apportent les réflexions, les voyages intérieurs et la fantaisie dont j’ai besoin. En écrivant un roman, je crée un univers à côté d’un monde qui ne me convient pas toujours. Mes personnages, les évènements et les lieux parfois inventés de toutes pièces – salon, lumières, rencontres, vol d’oiseaux – défilent dans ma tête comme un film quand les mots s’alignent, j’écris caméra sur l’épaule, d’ailleurs j’adore le cinéma, presque autant qu’un bon roman.

Ecrire est un besoin, j’y reviens toujours depuis que je sais tenir un crayon, j’ai pourtant essayé d’emprunter des voies plus raisonnables (et plus rentables !), rien à faire. J’aime écouter les autres, les observer en spectatrice et relater ce que je perçois, le transformer, mélanger réel et fiction. Ecrire permet de s’évader, on peut y ajouter de l’extraordinaire, de la poésie, de la dérision, cette liberté dans la créativité est assez enthousiasmante. Si j’arrive à entraîner des lecteurs ailleurs, à les toucher, je suis heureuse. Mes doutes et angoisses existentielles traversent mes personnages, mais les petits plaisirs de l’existence autant que les épreuves et les rencontres sont aussi un vivier infini pour l’inspiration.

Quand je me relis, je suis attentive à la sonorité des mots et au rythme, aussi envoûtants qu’une histoire captivante.

J’aime déjeuner avec des amis, nos fous rires et confidences, aller au ciné en amoureux, mes enfants, mais j’apprécie aussi la solitude. J’ai parfois besoin d’une semaine loin de ma famille pour ne me consacrer qu’à mes livres et à l’écriture de mon roman, prendre le temps de marcher, faire du vélo, regarder les arbres, me poser sur un rocher face à la mer, savourer le silence, n’entendre que la nature et le bruit des vagues, ne plus avoir de rythme. Une solitude nécessaire quand on écrit.

 

 

 

Quel(s) conseil(s) donneriez-vous à un aspirant écrivain ?

LeCorff2Lire beaucoup, écrire spontanément, rester soi-même, oser aborder tous les sujets sans pudeur ni honte comme le conseille Philip Roth, mais ce n’est pas toujours facile car on prend le risque de heurter des sensibilités.

On laisse dans tout roman une part de soi, il faut l’accepter aussi.

 

.

Précédent rendez-vous :  Lilian Auzas

Prochain rendez-vous : Delphine Bertholon

A lire aussi sur Sophielit :

Les arbres voyagent la nuit

Toutes les réponses à « Pourquoi écrivez-vous ? »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s