De la finance à l’écriture : comment j’ai désobéi

WeLoveWords m’a proposé de raconter mon parcours. Voici comment cela commence…

.

.Bannière_Sophie_A.001.jpg

Quand j’étais petite fille, je voulais écrire des livres.

.

Je le voulais si fort que j’ai commencé en dictant des histoires – j’étais à la maternelle. On ne s’en étonnait guère. Je suis d’une famille où les livres sont là, en nombre, dès le départ et pour toujours ; où l’on enseigne, même, la littérature ; le mot bibliothèque a d’abord signifié pour moi une pièce de la maison avant que je ne découvre qu’il désignait aussi un meuble et un établissement à part entière.

.

indexOn ne s’en étonnait guère alors on ne prenait pas cela très au sérieux. Le sérieux, on m’en réclamait dans mon travail scolaire puis dans mes études. J’ai obéi, été souvent première de classe, fait sept ans d’études après mon bac, intégré avant même d’être diplômée une grande et solide entreprise. Du monde de la finance – fait-on plus sérieux ?

.

L’écriture m’a accompagnée jusqu’à ce que j’entre dans le monde du travail. Exutoire, échappatoire, je ne sais vraiment – mais pas un jour sans une ligne. Et puis j’ai signé un CDI et les soucis du quotidien professionnel ont remplacé les phrases dans ma tête… lire la suite sur le site WeLoveWords 

Publicités

Une réflexion sur “De la finance à l’écriture : comment j’ai désobéi

  1. Pingback: De la finance à l’écriture ...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s