Le dico du running, Mathieu Le Maux

Dico du runningPrésentation de l’éditeur :

De A comme Ampoule à Z comme Zàtopek, en passant par B comme Banane ou Bière, C comme Courbature, E comme Endorphine, F comme Fréquence cardiaque, M comme Marathon, R comme Régime ou Rocky, S comme Sexe, T comme Trail…

Ce premier Dico du running rassemble tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la course à pied. Il raconte aussi les destins méconnus de ceux qui ont fait l’histoire de cette discipline : Steve Prefontaine, le James Dean du running, Kathrine Switzer, la première femme à courir le marathon de Boston…

Pour les débutants comme les confirmés, un dictionnaire aussi indispensable qu’une paire de running.

 

 

10% des Français s’adonneraient à la course à pied, aka le jogging, aka le running. Effet de mode, prise de conscience ? Les Américains se sont mis à courir dans les années 1970, obsédés par cette idée que le sport, c’est la santé. « Mangez (5 fruits et légumes par jour), bougez ! » nous répète-t-on ici à longueur de campagnes institutionnelles. La course, c’est le sport le plus accessible, celui qui demande le moins d’investissement, qui peut se pratiquer à la porte de chez soi où que soit le chez-soi, quand on veut, de jour comme de nuit et par tous les temps. Une paire de baskets suffit (en plus de la motivation).

 

Running2Mathieu Le Maux, l’auteur de ce dictionnaire, est journaliste, chef de la rubrique Sport à “GQ”. Pendant trois ans, il a consigné dans un carnet toutes les références à la course à pied qu’il notait dans les chansons qu’il entendait, les films qu’il voyait, les livres qu’il lisait. C’est ce qui donne à l’ouvrage une dimension sociétale plutôt que strictement sportive, avec des entrées variées et parfois surprenantes. Sans oublier la dimension politique d’un sport dont un certain Nicolas Sarkozy a fait un outil de communication, comme l’avait fait avant lui l’Américain Jimmy Carter…

 

« Quand Sarko courait beaucoup et le mettait en scène, des papiers sont sortis dans la presse sur le thème : courir est-il de droite ? La thèse peut se défendre puisque le running illustre des valeurs qui forment habituellement le champ lexical de la droite : l’effort, l’individualité… Alors qu’à la base, la course à pied a une origine prolo ! Voyez Michel Jazy, Michel Bernard, Alain Mimoun. »

(extrait de l’interview donnée par l’auteur aux Inrocks)

 

Running1Que ma devise soit plutôt le « No sport » de Churchill ne m’empêche pas de saluer le travail de Mathieu Le Maux dont le produit, ce bel objet à la fois pratique et inattendu, comblera les adeptes du running, ceux qui aiment à intellectualiser le sport et tous les bipèdes friands d’anecdotes.

 

Et vous, est-ce que vous (re)mettre au sport fait partie de vos nouvelles bonnes résolutions ?

(hey, bonne année !)

 

Flammarion, octobre 2014, 393 pages, 19,90 €

Publicités

3 réflexions sur “Le dico du running, Mathieu Le Maux

  1. Pingback: Le dico du running, Mathieu Le Maux | courir lo...

  2. Pingback: Le dico du running, Mathieu Le Maux - Actualitt...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s