Bienvenue au monde, Anna Roy

Présentation de l’éditeur :

Bienvenue_au_monde__confidences_d_une_sage-femme_c1_largeUn jour ordinaire pour une sage-femme, c’est l’extraordinaire sans cesse répété.

Des naissances particulières, des rencontres avec des jeunes mères émerveillées, des femmes enceintes inquiètes en consultation, sans oublier ces « nouveaux pères »… Le quotidien d’une sage-femme est extraordinaire, chaque nouvelle journée, unique.

Tel un journal intime, Anna Roy nous livre à travers des histoires vécues inoubliables, tantôt drôles, tantôt émouvantes, des bribes de son quotidien, la réalité des naissances. Elle nous fait revivre page après page le miracle de la vie.

Une lecture que vous n’oublierez pas de sitôt.

 

 

« On n’oublie pas ses premières fois. » Anna Roy en vit tous les jours. Et au quotidien, cette jeune sage-femme prend des notes pour consigner les épisodes heureux comme ceux qui le sont moins, dans les salles d’accouchement où le temps suspend son vol, ces salles dans lesquelles la vie démarre – et s’arrête parfois. Elle met des mots sur cet instant magique de la première rencontre entre une mère et son bébé, raconte aussi les accouchements à domicile, les croyances associées au rôle ou au pouvoir de la sage-femme, les cadeaux offerts par les jeunes parents, plus ou moins insolites – du kilo d’oranges au week-end dans un château -, par lesquels les nouveau-nés et leurs géniteurs, à leur tour, accompagnent la sage-femme.

Chaque naissance est différente. Ce qui ne change pas, c est la présence de la sage-femme aux premières loges. Le métier de sage-femme est une profession qui arrache à la frivolité. Il s’agit d’accueillir la vie, d’accompagner ce passage entre le monde intra-utérin et le monde terrestre. Anna Roy elle-même, titulaire à la maternité des Bluets (Paris 12ème), n’est encore qu’un bébé sage-femme. Une débutante dans cette science qu’est l’obstétrique, « de la métaphysique à portée de gants ». Dans son livre se déploie toute la palette des émotions.

 

Plus qu’un métier d’avenir, sage-femme est un métier qui EST l’avenir. Mais un métier dont le rythme isole socialement et dont les conditions font planer en permanence la menace d’un surmenage… Anna Roy raconte aussi cela, et le temps qui manque toujours plus. Mais si la solidarité a déserté bien des sphères, la jeune femme démontre avec ces chroniques qu’elle reste de mise à l’hôpital.

 

Ce recueil est un bouquet de moments forts, des tranches de début de vie présentées d’un point de vue peu commun. A plusieurs reprises, je n’ai pu empêcher les larmes de monter – les hormones, peut-être ?

 

Éditions Leduc.S, 2015, 192 pages, 17 euros

Lire un extrait sur le site de l’éditeur

 

A lire aussi sur Sophielit :

Le chœur des femmes, Martin Wickler

Chambre 2, Julie Bonnie

Tous les premiers romans

Chuchotements :

 

« Les équipes maltraitées par l’institution deviennent maltraitantes. » (page 52)

 

« C’est un luxe d’avoir le loisir d’être en contact avec ses sensations. » (page 90)

 

« La grande majorité des femmes perdent le sens du second degré à la lecture d’un test de grossesse positif. » (page 95)

 

« Ne jamais prendre au premier degré les paroles d’une parturiente. » (page 108)

 

« Être branché, ça s’apprend avec constance et assiduité. » (page 113)

 

« La liberté d’accoucher comme on le souhaite n’a de saveur que si elle se déploie sur un terrain sécurisé par des dizaines d’années de progrès médicaux. » (page 125)

 

« Tant qu’il y aura des hommes, il y aura des sages-femmes. » (page 178)

Publicités

2 réflexions sur “Bienvenue au monde, Anna Roy

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s