Voyage au bout du livre #6 : Importer en France des romans étrangers inédits

SA-voyage-au-bout-du-livreVoyage au bout du livre, c’est le titre de l’une des rubriques que je propose sur la plateforme Les Nouveaux Talents.

De l’éditeur au traducteur en passant par les animateurs d’atelier d’écriture, la rubrique Voyage au bout du livre est un patchwork de tous les métiers qui accompagnent le manuscrit jusqu’à ce qu’il devienne un livre.

 

Comment les ouvrages publiés chez nos voisins se retrouvent-ils sur les tables des librairies françaises ? Germaniste, lecteur et traducteur pour plusieurs maisons d’édition, Brice Germain, 34 ans, nous fait découvrir ce parcours peu connu au travers de son expérience du roman allemand.
.

Donner à l’éditeur de la matière pour prendre la meilleure décision

 

Après une année passée à Berlin, où j’étais inscrit dans ce qui équivaudrait à la Terminale (ou du moins la première année de la Terminale, l’Abitur se passant sur deux ans), j’ai passé deux ans en classes préparatoires au lycée Pothier d’Orléans avant de passer une licence puis une maîtrise d’allemand à Paris IV. En mars 2005, ma femme, qui était à l’époque assistante d’édition en littérature étrangère chez Flammarion, m’a informé que la maison d’édition cherchait un lecteur en littérature allemande, je leur ai alors proposé mes services, et depuis le groupe fait régulièrement appel à moi et je rédige également des rapports pour d’autres maisons. C’est Arthaud (du groupe Flammarion) qui m’a proposé ma première traduction, trois ans plus tard : Miscellanées maritimes, de Lorenz Schröter.

Brice Germain (c) DR

Brice Germain (c) DR

Un éditeur reçoit des ouvrages qui viennent de paraître, ou qui sont sur le point de paraître en Allemagne, en Autriche ou en Suisse, la plupart du temps par l’intermédiaire d’agences littéraires : il confie alors ces livres à un lecteur… (lire la suite)


A LIRE AUSSI SUR SOPHIELIT :

Voyage au bout du livre #1 : L’éditeur, passeur professionnel

Voyage au bout du livre #2 : L’atelier d’écriture, aiguillon pour l’imagination

Voyage au bout du livre #3 : Le traducteur, garant de la vérité du texte

Voyage au bout du livre #4 : L’accompagnement éditorial, du manuscrit à l’objet-livre

Voyage au bout du livre #5 : Reconstruire l’identité littéraire d’une maison installée depuis 1852

Tous les articles de la rubrique « Les Nouveaux Talents »

Publicités

Une réflexion sur “Voyage au bout du livre #6 : Importer en France des romans étrangers inédits

  1. Pingback: Voyage au bout du livre #7 : Le libraire, un passeur de littérature qui élargit les horizons | Sophielit

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s