Pourquoi écrivez-vous, Julien Jouanneau ?

jouanneau

Julien Jouanneau est né en 1980. Il est journaliste à L’Express.
.
La dictature du bien, son dernier ouvrage paru (éditions de l’Aube, 2016), est un roman tendre et optimiste, dont le point de départ est une rencontre à l’hôpital, dans une « chambre avec vie ». Un roman servi par une écriture foisonnante, qui ne fait pas l’économie de jeux de mots-clins d’œil.

.

..

.

.

Pourquoi écrivez-vous ?

Parce que mon cerveau est malade, atteint d’un mal insolite et insolent, la maladie de l’imaginite aigue. Les symptômes handicapent le quotidien : dès qu’un objet ou une personne entre dans mon champ de vision ou de réflexion, je dois toujours imaginer quelle histoire il a vécue, vit ou vivra, quitte parfois à ne pas l’écouter (aïe !). Pire, je mélange souvent tous ces êtres, choses et situations, je les secoue puis les imbrique dans des histoires abracadabrantesques. Le remède reste donc l’écriture, qui permet d’aérer son cerveau, comme on vide une corbeille. Ainsi, ces idées ne s’échappent plus… Puis le cerveau se remplit à nouveau, c’est excitant, au final.

1355-Jouanneau-La dictature du bien-couvHeureusement, je parviens à ne pas laisser cette maladie contaminer mon métier de journaliste, ce serait fâcheux, même si elle permet d’imaginer des formats d’articles originaux. J’écris pour des lecteurs avant tout, même si ce n’est qu’un(e) seul(e), pour tenter de  répondre à leurs désirs, les piéger dans mes pages, les envoyer ailleurs, les « faire sourire », ou pleurer…

J’écris depuis toujours, même dans les cahiers d’écolier (de collégien, de lycéen, de faculté, de Sciences Po !), je ne pouvais pas m’empêcher de peaufiner quelques remarques, des développements dans la marge… Je concoctais aussi des histoires lorsque je m’ennuyais, les yeux qui scannaient le monde à travers la fenêtre, j’avais par exemple imaginé les aventures d’un gravillon, esseulé dans la cour…

Ah si je n’écrivais pas, je dessinerais, mais dans la mesure où je ne parviens pas à esquisser un carré, j’ai vite abandonné cette option. Peut-être est-ce pour cela que le rythme de mes écrits est souvent rapide et imagé !

Quel(s) conseil(s) donneriez-vous à un aspirant écrivain ?

Je n’ai aucun conseil à donner, aucune prétention de ma part. Si, je leur conseillerais de faire en sorte que je devienne leur lecteur! 😉
.
Précédent rendez-vous : Julie Moulin

Prochain rendez-vous : Elsa Flageul

.

A LIRE AUSSI SUR SOPHIELIT :

Toutes les réponses à « Pourquoi écrivez-vous ? »

Publicités

3 réflexions sur “Pourquoi écrivez-vous, Julien Jouanneau ?

  1. Bravo Julien ! Ta réponse à la question de Sophie est absolument réjouissante ! Elle me permet de commencer la journée avec le sourire aux lèvres. Il y a si peu de choses actuellement dans l’actualité qui me fasse cet effet… Quoi qu’il en soit, félicitations. Je te l’avais bien dit ! Tu te rappelles ? (10 ans déjà !!)….

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s