Le goût de la Toscane, Le goût de l’été

mercure_de_france_-_livre_-_le_go_t_de_la_cr_teFaut-il encore présenter cette petite collection du Mercure de France qui invite à revisiter, au fil de ses nombreux titres, une région, une saison, une ville, un pays, une activité, une époque ou une émotion ? Le principe est simple : une sélection de textes, choisis et présentés par un auteur sinon spécialiste, du moins amateur du sujet, donne à ressentir littérairement celui-ci.

Deux nouveautés de la collection d’anthologies sont particulièrement de saison :

 

Le goût de la Toscane

Textes choisis et présentés par Ariane Charton

La Toscane. Le nom évoque d’emblée un paysage à la fois serein et prospère : toute la beauté d’une vie harmonieuse entre l’homme et la natLe gout de la Toscaneure. C’est l’impression que retiennent des écrivains comme Hippolyte Taine, Jules Janin ou encore Sismondi traversant ces campagnes.
La Toscane, ce sont aussi des villes exceptionnelles par leur patrimoine artistique : Florence, bien sûr, mais aussi Sienne, Lucques, Pise ou encore Volterra, San Gimignano, etc. Villes d’art et de caractères qui ne laissent jamais indifférents mais dont les réputations ont aussi évolué au fil des siècles. Autant de visites très personnelles mais aussi de méditation sur l’art, la vie et la mort auxquelles nous convient Stendhal, Berlioz, Maupassant ou encore les frères Goncourt, Michelet, Barrès et Camus.
On ne saurait oublier les habitants, ces « sacrés Toscans » comme le dit Malaparte, dont Larbaud et Alfieri louent la pureté du langage et Paul Bourget le sens de l’hospitalité.

Déjà auteur pour cette collection de l’anthologie Le goût de la musique, Ariane Charton propose ici une invitation au voyage dans une terre synonyme de beauté et de douceur de vivre, de riche nourriture terrestre et de chaleur humaine, de nature généreuse et de patrimoine qui ne l’est pas moins – un voyage sublime, à l’image de la couverture de ce petit opus, dans une terre « bénie des dieux » et qui « n’est pas réductible à quelques images de carte postale ».

 

Le goût de l’été

Textes choisis et présentés par Jacques Barozzi

Plus que les autres, l’été est la saison du temps aboli, une promesse sans cesse renouvelée, reléguant au triste hivle gout de l'étéer le soin des regrets éternels… Raison pour laquelle, sans doute, les étés des écrivains sont souvent les plus beaux. Mais cette « belle » saison ne l’est pas partout… Sous d’autres latitudes et d’autres climats que les nôtres l’été peut-être rude. C’est aussi ce que nous disent les écrivains d’ailleurs. Un détour par la steppe russe jusqu’aux plaines du Sud américain nous en fournira des preuves. Caniculaire, indien, meurtrier, en pente douce, austral, contraire, torride, ou pourri… c’est l’été dans tous ses états que nous proposent dans leur sillage Albert Camus, Jacques Lacarrière, Cesare Pavese, Marguerite Duras, Truman Capote, Sébastien Japrisot, Gustave Flaubert, Guy de Maupassant, Anton Tchékhov, William Faulkner, Jean-Paul Sartre, Françoise Sagan, J. M. G. Le Clézio, Patrick Modiano, Arthur Rimbaud, Antoine Blondin, Jean Giono, Colette et bien d’autres…

Dans cette collection, Jacques Barozzi a déjà proposé Le goût du tabac, Le goût de l’Afrique, Le goût de Versailles, Le goût des îles Baléares, Le goût de Cannes, Le goût de Montpellier, Le goût de Nice, Le goût de la Corse, Le goût du bonheur, Le goût de la campagne, Le goût des jardins, Le goût des chats, Le goût de la mer, Le goût de la marche, Le goût du cinéma, Le goût du café et Le goût du rêve.

 

Chaque titre : 128 pages, 7,80 euros

Les titres trouvent souvent en librairie leur place sur un présentoir dédié.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s