Une année particulière

tintin_beau_temps_pluie_meteo_optimismeUne fois n’est pas coutume : pas de nom d’auteur en titre de billet. C’est qu’il s’agit avant tout de vous souhaiter à tous, qui me suivez ici, une très bonne année 2017. Pour moi, elle s’annonce particulière à plus d’un titre – avec notamment la parution d’un nouveau roman en littérature générale, de plusieurs romans en littérature jeunesse et de mes tout premiers albums destinés aux petits…

A vous aussi, je ne souhaite rien de moins qu’une année particulière. Pour le meilleur, bien entendu.

Mais le titre de mon billet est aussi celui d’un roman lu l’année dernière… et que voici.

Une année particulière, Thomas Montasser

Présentation de l’éditeur :

annee-particuliereUne petite librairie, un travail herculéen, et un livre mystérieux qui va tout changer.

« Ma nièce Valérie doit s’occuper de tout. »
Se retrouver un beau matin avec une librairie sur les bras, Valérie ne s’y attendait pas. Pour elle qui se destinait à une brillante carrière de consultante internationale en économie, quel cadeau empoisonné !
La jeune femme va pourtant se laisser prendre au jeu et, indépendamment des comptes de la boutique au bord de la faillite, découvrir peu à peu la littérature. Kafka, Dickens, Calvino, Pessoa… Une tasse de thé à ses côtés, elle dévore avec joie tout ce qui lui tombe sous la main.
Texte après texte, échange après échange avec les clients peu banals du magasin, Valérie commence à prendre goût à sa nouvelle vie, mais c’est un roman singulier intitulé Une année particulière et la rencontre d’un charmant inconnu qui l’aideront à écrire le chapitre décisif de son existence…

Une touche d’humour et de fantaisie, de la sensibilité et, surtout, une foule de livres, qu’on aurait presque envie de ranger du côté des personnages. S’il est des romans qui donnent envie de lire et d’aller fureter dans les rayons des librairies, c’est bien celui-ci.

Comment faire lorsque l’on prend possession d’un commerce sans mode d’emploi ? C’est ce qui arrive à Valérie, à qui une vieille tante n’a pas laissé le choix. Pour la jeune femme, c’est la découverte d’un métier mais plus encore d’un environnement et de tout un univers, celui des livres et des lecteurs.

En s’appropriant la librairie, Valérie va mieux comprendre sa tante et surtout remettre en question sa vie à elle, présente comme future… Et si ce cadeau, au lieu d’être empoisonné comme elle l’a cru, était une incroyable aubaine ?

Une année particulière est une porte ouverte sur d’autres lectures, une friandise pour amateurs de papier, soupçon de magie inclus.

Un roman frais comme une bonne citronnade par un après-midi d’été.

Presses de la cité, 2016, 176 pages, 16 euros

Traduit de l’allemand par Leïla Pellissier

Deux phrases :

« Il arrive qu’on remarque en dernier ce qui saute aux yeux. » (page 35)

« Un livre est bien plus que la somme de ses lettres. » (page 87)

Publicités

6 réflexions sur “Une année particulière

    • Merci beaucoup ! D’avoir lu Le Syndrome de la vitre étoilée (gloire à Marjolaine, formidable passeuse de livres), de venir me le dire et de le recommander ! Stéphanie sera l’héroïne d’un nouveau roman autour de la maternité d’ici… 9 mois 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s