La saveur des bananes frites, Sophie Noël

Présentation de l’éditeur :

bananes-fritesSaraphina vit avec son grand frère Jude à Paris dans un foyer pour jeunes étrangers. Quand elle passe devant les grilles de la Cité Paradis et ses beaux appartements, elle ne peut s’empêcher de penser à une autre cité : celle où ses parents ont vécu avant sa naissance, en Haïti, et qu’ils ont dû fuir suite aux « grands combats ». Depuis, la vie ne les a pas épargnés : après la mort de leur mère, Jude et Saraphina ont dû apprendre à vivre seuls. Mais Jude semble profondément attaché à ses racines, alors que Saraphina, née à Paris, préfèrerait parfois les oublier.

Au quotidien, elle s’applique surtout à rendre la vie plus légère. Au collège, elle s’intéresse à tout ; au foyer, elle aide Jude autant qu’elle peut, et rit avec Malik, qui lui fait voir la vie en couleur.

Mais quand tout tourne mal, l’horizon du retour en Haïti se dessine peu à peu comme seul échappatoire possible. Comment Jude et Sara parviendront-ils à affronter cette nouvelle page de leur histoire ?

Il y a deux parties dans ce roman à la superbe Lire la suite

Publicités

Pourquoi écrivez-vous, Amandine Dhée ?

amandine-dgee-c-eric-lebrunAmandine Dhée est née dans le Nord en 1980.

Elle est l’auteur de cinq livres aux éditions La Contre allée : Du bulgom et des hommes (2010), Ça nous apprendra à naître dans le Nord (avec Carole Fives, 2011), Et puis ça fait bête d’être triste en maillot de bain, (2013), Tant de place dans le ciel (2015) et La femme brouillon (2017).

© Eric Lebrun

.

..

Pourquoi écrivez-vous ? Lire la suite

Les soucis d’un Sansoucy, Yvan De Muy & Jean Morin

Présentation de l’éditeur :

soucis_d_un_sansoucy_tome1Pour Laurent Sansoucy, chaque premier jour d’école rime avec catastrophe: son arrivée en bas de pyjama, son chien Pot de colle qui le suit jusqu’en classe et se secoue, trempé, devant le directeur de l’école, ou encore cet improbable épisode des lunettes de plongée gardées trop longtemps qui l’ont transformé en raton laveur…

Mais cette année, aucun risque que cela se reproduise et qu’il démarre une nouvelle année sous le signe de LA HONTE car Laurent, dit Lau, a un nouveau porte-bonheur et depuis qu’il en a hérité, il ne lui arrive que des choses incroyables…

 

sansoucyLaurent Sansoucy, comme son nom ne l’indique pas, mène une vie pleine de Lire la suite

Les brutes, Philippe Jaenada

Présentation de l’éditeur :

philippe-jaenada-les-brutesLes brutes sont partout. Nous subissons leur loi, que ce soit à l’école, au catéchisme, à l’armée ou en amour. Un homme pourtant s’est rebellé : Philippe Jaenada a su dire non à la cantinière, refuser Dieu et défier l’armée. Convoqué pour ses trois jours de servie militaire en octobre 1984, il se retrouve encerclé par les brutes, mais rira bien qui rira le dernier…

 

Ce petit opus aurait pu s’appeler « Comment je n’ai pas fait mon Lire la suite

Trop fort, Victor !, Mon papy voit la vie en jaune, Le voleur de sandwichs

affiche-28e logo_incos

La sélection du prix des Incos 2016/2017 dans la catégorie CE2/CM1 est composée de trois romans et de trois albums.

Voici les trois romans proposés : Lire la suite

L’enjoliveur, Robert Goolrick

Présentation de l’éditeur :

enjoliveurRobert Goolrick a développé un lien si fort avec ses lecteurs français qu’il a décidé d’écrire une nouvelle pour eux, rien que pour eux. Comme tout ce qu’écrit Goolrick, elle nous dit quelque chose de l’enfance. Et comme tout ce qu’il écrit, elle touchera chacun de vous au cœur.

Nous l’avons trouvé si belle que nous avons décidé de lui offrir un écrin et d’en confier la couverture et les illustrations à l’artiste Jean-François Martin. La voici, grâce à lui, enjolivée.

Par ce matin givré de février, mon entrevue avec la mort fut à peine remarquée, et ses rebondissements secrets ne devaient m’apparaître que des décennies plus tard. Or j’imagine que c’est précisément ce qui nous intéresse ici, si vous êtes prêts à traverser d’abord l’hiver glacial de mon anecdote bucolique. Les rebondissements, donc. Un rebondissement, pour être précis, aussi scintillant que l’enjoliveur de la Buick 1943 de ma grand-mère. Lire la suite

Tangapico, Toile de dragon, Lettres de mon hélicoptêtre

affiche-28e logo_incos

La sélection du prix des Incos 2016/2017 dans la catégorie CE2/CM1 est composée de trois romans et de trois albums.

Voici les trois (très beaux) albums : Lire la suite

L’écrivain à l’épreuve du quotidien #6 : « La vie de tous les jours c’est l’essence que je mets dans ma machine à écrire »

SA-lecrivain-a-lepreuve-du-quotidien-1024x302L’écrivain à l’épreuve du quotidien, c’est le titre de l’une des rubriques que je propose sur la plateforme Les Nouveaux Talents.

Un écrivain ne devrait pas faire les courses… il faut pourtant bien qu’il mange ! Dans cette rubrique, rencontre avec des écrivains qui se livrent sur la place de l’écriture dans le quotidien… et la place du quotidien dans l’écriture !

La romancière Diane Brasseur alterne les immersions dans les longues narrations : celles des films dont elle est la scripte et celles des romans qu’elle écrit. Comment s’organise-t-elle ? Quelle place le quotidien occupe-t-il quand on s’affranchit de la traditionnelle routine ? Rencontre avec une jeune femme qui utilise les possibilités que son rythme lui offre sans jamais les nommer contraintes.

 .

Mon activité professionnelle m’offre du recul sur mes textes

Lire la suite

La femme brouillon, Amandine Dhée

Présentation de l’éditeur ;

FemmeBrouillon-COUV.inddLe meilleur moyen d’ éradiquer la mère parfaite, c’ est de glandouiller. Le terme est important car il n’ appelle à aucune espèce de réalisation, il est l’ ennemi du mot concilier. Car si faire vœu d’ inutilité est déjà courageux dans notre société, pour une mère, c’ est la subversion absolue.
Le jour où je refuse d’ accompagner père et bébé à un déjeuner dominical pour traîner en pyjama toute la journée, je sens que je tiens quelque chose.

On a tous un truc pour lequel on n’est pas doué. Les maths, les échecs… Chez Amandine Dhée, « fruit de trois générations de mères lamentables », c’est du côté de la maternité que Lire la suite

Une femme au téléphone, Carole Fives

Présentation de l’éditeur :

une-femme-au-telephone«Tu viens quand alors? Bientôt quand? Ton frère dit ça aussi mais je ne vous vois plus que pour Noël… Pourquoi tu ne demandes pas ta mutation? Si vous viviez plus près, je vous inviterais à manger, j’irais chez vous faire le ménage… Si par malheur vous n’aviez plus d’argent, je m’occuperais de vous. Je pourrais même vous aménager la cave, y installer le chauffage pour l’hiver, elle est grande, vous auriez toute la place. Tatata, tu verras quand tu auras mon âge. Tu penseras à moi, à tout ce que je te disais. Tu diras, eh oui, maman avait raison et j’avais tort, et maintenant elle n’est plus là… Une mère, on n’en a qu’une, vous devriez en profiter…»

Charlène, la soixantaine, est restée jeune. Mais quand le vide l’envahit soudain, elle enchaîne les appels téléphoniques à sa fille. Mère touchante et toxique à la fois, elle l’atteint toujours là où ça fait mal.

Étonnant texte que celui-ci, constitué exclusivement d’interventions de Lire la suite