Pourquoi écrivez-vous, Amandine Dhée ?

amandine-dgee-c-eric-lebrunAmandine Dhée est née dans le Nord en 1980.

Elle est l’auteur de cinq livres aux éditions La Contre allée : Du bulgom et des hommes (2010), Ça nous apprendra à naître dans le Nord (avec Carole Fives, 2011), Et puis ça fait bête d’être triste en maillot de bain, (2013), Tant de place dans le ciel (2015) et La femme brouillon (2017).

© Eric Lebrun

.

..

Pourquoi écrivez-vous ?

J’ai renoué avec l’écriture lorsque j’ai découvert les scènes ouvertes, il y a une dizaine d’années. Ces scènes permettaient à qui voulait de se lever et de partager un texte qu’il ou elle avait écrit. Il n’y avait pas de frontières entre le public et et la scène, il s’agissait de précieux espaces de libre expression. Cela a réveillé mon désir d’écriture. J’ai trouvé là un espace où me dire, sans me couper des autres. Une fréquence possible. Je ne fais pas passer de messages. Mais je trouve un endroit de liberté dans l’écriture, dans le contenu des mes textes, dans la langue même. Dans l’humour aussi. Je crois que rire de ce qui blesse donne du souffle et de la force.

J’écris à partir de sensations, de questionnements qui me bouleversent et que j’ai besoin de triturer, de mieux comprendre. Je cherche en écrivant, dans le fond et dans la forme. Je cherche les autres aussi, j’écris pour aller à leur rencontre.

Je cherche en écrivant, dans le fond et dans la forme. Je cherche les autres aussi, j’écris pour aller à leur rencontre.

Si je n’écrivais pas, je crois que je taperais les autres ou alors je me taperais moi-même… Tous ces mots retenus se retourneraient contre moi, contre les autres… Ou peut-être que je trouverais d’autres pistes aussi, d’autres façons d’être au monde ?

Quel(s) conseil(s) donneriez-vous à un aspirant écrivain ?

De se donner du temps. C’est le plus dur, peut-être, s’accorder des bulles d’écriture. Quand on sent qu’on « tient un texte », écrire tous les jours est une bonne idée, il faut envisager l’écriture comme un sport, à pratiquer quotidiennement. Ça permet de se plonger dans l’écriture, de ne pas se juger constamment, de désacraliser l’acte d’écrire. Essayer de rencontrer d’autres gens qui écrivent, partager sa passion. Ne pas uniquement miser sur une édition papier, il y a beaucoup de façon de faire vivre ses textes, en scène ouverte, sur un blog, etc. Gérer son égo… Avoir suffisamment confiance en soi pour accorder du temps à l’écriture mais avoir aussi l’humilité de recevoir les critiques constructives des autres. Et lire, bien sûr, trouver des complices parmi les auteurs et auteures qu’on aime.

A LIRE AUSSI SUR SOPHIELIT :

La femme brouillon

Ça nous apprendra à naître dans le Nord

Toutes les réponses à « Pourquoi écrivez-vous ? »

Publicités

Une réflexion sur “Pourquoi écrivez-vous, Amandine Dhée ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s