Dans la presse

Ce mois de janvier est riche en mises en avant de mes ouvrages. Max et les poissons version Dyscool dans Okapi, Elle est le vent furieux dans Je Bouquine et le Figaro littéraire, L’Eté du changement dans la sélection mensuelle d’Opalivres… Les pages sont reproduites ci-dessous.

Et sur les ondes, L’Eté du changement a eu les honneurs de RCF (cliquer ici), qui m’a invitée dans ses studios, tandis Marie Pavlenko, à l’origine du recueil Elle est le vent furieux, évoquait le projet sur France info (cliquer ici).

Quel mois – même pas encore achevé -, quel démarrage pour cette année !

Lire la suite

2020 >>> 2021

📚La désormais traditionnelle photo des petits de l’année✨
(manque la version italienne de Max et les poissons 🇮🇹)…

et quelques mots de dernière minute pour vous souhaiter un prudent (mais heureux) passage en 2021, année qui a sacrément la pression.

Emission de la Ligue des auteurs professionnels

Depuis cette rentrée, la Ligue des auteurs professionnels, dont je suis administratrice depuis sa création, organise des vidéos live rassemblant des professionnels autour d’une thématique chaque fois différente.

La dernière en date, sur le thème des congés parentaux, a permis d’évoquer notamment les droits sociaux des artistes-auteurs et leurs expériences d’obtention de leurs droits.

Lire la suite

L’école de la République

La première fois qu’on m’a invitée à parler de « Max et les poissons », c’était à l’école primaire d’une petite commune très (très) à droite. Avant ma venue, plusieurs familles ont fait savoir à l’enseignante et à la directrice leur « mécontentement » quant à la lecture d’un ouvrage sur la rafle du Vel’ d’Hiv’. Alertée, l’inspectrice d’académie a décidé d’assister à la rencontre.

Lire la suite

Dans les carnets de Sophie Adriansen

L’autrice Myriam Thibault (Plagiat, entre autres), a récemment lancé une marque de papeterie pop et colorée : Atelier d’Albion. Pour le blog de la marque, elle m’a posé quelques questions relatives à mon usage des carnets…

Pourquoi écrire dans des carnets ?

J’écris mes romans directement à l’ordinateur, mais les carnets font partie du processus. Le clavier est le support des phrases qui s’enchaînent, des paragraphes qui s’organisent, tandis qu’il me faut en parallèle un carnet pour noter les phrases isolées dont j’ignore encore où elles s’inséreront, les idées à aborder avant qu’elles ne soient mises en forme, les citations qui soulignent mes intentions, et tout ce qui a trait aux personnages (éléments biographiques, caractère, liens familiaux…). Le carnet est mon Lire la suite

Ce qui coule dans nos veines

Ce qui coule dans nos veines_Sophie Adriansen.pngCe qui coule dans nos veines, mon premier roman pour adolescents, paraît aujourd’hui. Je l’ai présenté dans ces colonnes il y a deux mois.

En ce jour de sortie, je reviens sur la genèse de ce roman, qui est ma quarantième publication cependant qu’il s’agit du premier que j’ai écrit.. Lire la suite