Remise du Prix du Style 2012

Au cours des dernières semaines, j’ai lu et présenté les 9 titres en lice pour le Prix du Style 2012.

Celui-ci a été décerné hier soir, au Palais du Luxembourg, et il a couronné le formidable roman

.

Les pays

de Marie-Hélène Lafon

(Buchet/Chastel)

.

Elle y a cette phrase :

« Lire écrire c’était comme respirer, inspirer expirer, de tout le corps. »

 

..

Voir la présentation du roman sur mon blog.

.

Voir la sélection complète.

.

 

Quelques images de la soirée : Lire la suite

Gaspard-Marie Janvier, Quel trésor !

Sophie lit… la sélection du Prix du Style 2012 9/9

voir la sélection complète ici

 

Présentation de l’éditeur

À l’acheteur hésitant

Si le vent des hélices, le claquement des voiles

Les îles perdues et les trésors cachés

Si les chansons des marins sous les étoiles

Les pintes qu’on trinque à l’amitié

Et tous les récits d’aventure simplement racontés

Ont encore le pouvoir de plaire

Comme ils l’ont fait dans le passé

Aux hommes et femmes de caractère

Eh bien ami, passez monnaie ! Sinon

Si la jeunesse gavée n’a plus faim d’équipée

Si elle oublie les Flint, les Mermoz, les Robinson

L’envoûtement des cartes à la veillée

Les créatures de l’Écosse enchantée

Ainsi soit-il ! Et puissé-je avec tous mes forbans

M’endormir sous la dalle gravée

Où gisent les trésors des romans. Lire la suite

L’Averse, Fabienne Jacob

Sophie lit… la sélection du Prix du Style 2012 8/9

voir la sélection complète ici

 

Présentation de l’éditeur

« L’attraction, les femmes l’attrapent au creux de leurs flancs dès qu’elles passent à ma hauteur. Chaque foulée me rapproche de mon instinct d’origine, chaque pas m’éloigne de mon être de surface. L’appel du corps, un appel d’intérieur à intérieur, des chiens qui se sentent. Elles aussi, les petites, elles bichent. Le côté voyou dont je ne réussis pas à me défaire les aimante. J’ai tout fait pour paraître français, le plus français possible.

J’ai failli réussir. »

Toute sa vie Tahar a aimé ce qui coule, les fleuves, les pluies, les femmes… Quand vient sa dernière heure, montent en lui les visions de l’Algérie qu’il a quittée. L’enfance dans l’incandescence du djebel et la lumière coupante comme un crime en plein midi. Et aussi la guerre qui ne dit pas son nom, mais contraint les hommes à des choix. Lire la suite

Avant la chute, Fabrice Humbert

Sophie lit… la sélection du Prix du Style 2012 7/9

voir la sélection complète ici

 

Présentation de l’éditeur

En Colombie, la famille Mastillo tente de survivre sur son lopin de terre dans la jungle. Au Mexique, le sénateur Fernando Urribal, à l’abri de son grand domaine, partage son temps entre la capitale et l’état de Chihuahua. En France, dans une cité, le petit Naadir vit paisiblement au milieu des siens en tâchant de ne pas voir l’irruption des dangers.

Progressivement, ceux-ci vont pourtant voir leur existence basculer. Emanuel Mastillo est tué et ses deux filles, Norma et Sonia, deviennent des migrantes, remontant toute l’Amérique centrale pour rejoindre les Etats-Unis. Le sénateur Urribal voit sa position menacée de toutes parts, entre les soupçons politiques et les menaces des cartels de la drogue. Quant à Naadir, la mort d’un jeune du quartier et la blessure de son propre frère en font le témoin contrarié et pourtant visionnaire de la chute. Lire la suite

Les chagrins de l’Arsenal, Patrice Delbourg

Sophie lit… la sélection du Prix du Style 2012 6/9

voir la sélection complète ici

 

Présentation de l’éditeur

Un livre saccagé vogue au fil de la Seine. Un autre, déchiqueté en petits morceaux, gît au fond d’une corbeille de jardin public. Un troisième, calciné, attend sur un banc à l’arrêt d’un autobus.

Une inquiétante et cruelle épidémie contamine le quartier de l’Arsenal. On murmure qu’un forcené s’adonne, nuitamment, à un étrange ballet de livricide. Un petit Fahrenheit de poche. Un autodafé intime.

Faire disparaître d’une bibliothèque tous les ouvrages qui ont pourri vos jeunes années…

Froide détermination ? Insupportable solitude ? Folie douce ?

Timothée Flandrin a une conception toute personnelle de la loi du talion.

 

Une déclaration d’amour fou à la littérature. Lire la suite

La recherche de la couleur, Jean-Marc Parisis

Sophie lit… la sélection du Prix du Style 2012 5/9

voir la sélection complète ici

 

Présentation de l’éditeur

« C’est chez Dayen que j’avais ressenti les premiers signes d’une déprise, d’un départ — j’ignorais alors qu’il serait précédé de beaucoup d’autres. Un accablement, une aversion soudaine pour le décor, le décor humain j’entends, car il y avait un piano. Qu’est-ce que mon corps — autrement dit ce qu’il me restait de ma vie — faisait là ? »

Qui est François Novel ? Un homme qui vit d’écrire, un homme libre, qui entend bien le rester. Un événement dramatique va amplifier son sentiment d’exil, sa distance face au « décor humain ». Et quel décor ! Un faux ami, une chanteuse toxique, des figurants grotesques ou malfaisants. Tout un théâtre de cruautés et de vanités transcendé par l’irruption de personnages bouleversants. Car pour qui cherche la couleur dans un monde transparent, l’aventure se rencontre au coin de la rue. Lire la suite

Le sermon sur la chute de Rome, Jérôme Ferrari

Sophie lit… la sélection du Prix du Style 2012 4/9

voir la sélection complète ici

 

Présentation de l’éditeur

Dans un village corse perché loin de la côte, le bar local est en train de connaître une mutation profonde sous l’impulsion de ses nouveaux gérants. À la surprise générale, ces deux enfants du pays ont tourné le dos à de prometteuses études de philosophie sur le continent pour, fidèles aux enseignements de Leibniz, transformer un modeste débit de boissons en “meilleur des mondes possibles”. Mais c’est bientôt l’enfer en personne qui s’invite au comptoir, réactivant des blessures très anciennes ou conviant à d’irréversibles profanations des êtres assujettis à des rêves indigents de bonheur, et victimes, à leur insu, de la tragique propension de l’âme humaine à se corrompre.

Entrant, par-delà les siècles, en résonance avec le sermon par lequel saint Augustin tenta, à Hippone, de consoler ses fidèles de la fragilité des royaumes terrestres, Jérôme Ferrari jette, au fil d’une écriture somptueuse d’exigence, une lumière impitoyable sur la malédiction qui condamne les hommes à voir s’effondrer les mondes qu’ils édifient Lire la suite

L’Entre-sort, Olivier Vanghent

Sophie lit… la sélection du Prix du Style 2012 3/9

voir la sélection complète ici

 

Présentation de l’éditeur

ENTRE-SORT, subst. Masc. : Baraque foraine dans laquelle on expose des monstres.

Roman-baraque, L’Entre-sort donne à voir les monstres de notre société : un homme et une femme, simplement.

De ces phénomènes, vous ne verrez que les plaies, vous n’entendrez que les plaintes. C’est suffisant.

 

« L’amour est un journal. Nombreux sont les jours sans ferveur, sans fléau, où l’on doit pourtant griffonner quelque chose. Songe aux journaux, vois comme ils sont creux. C’est que le monde est souvent banal. Songe maintenant que du monde à l’amour, on  tombe de sept milliards à deux […] Je suis militariste depuis que je suis amoureux. Elles me séduisent ces époques d’inquiétude et de fièvres, les bruines sans trêve, les guerres de tranchées. C’est ridicule, je le sais. Quoique sensé. Que dire ? Je voudrais un amour plus odieux. » Lire la suite

Les pays, Marie-Hélène Lafon

Sophie lit… la sélection du Prix du Style 2012 2/9

voir la sélection complète ici

 

Présentation de l’éditeur

À la porte de Gentilly, en venant de la gare, on n’avait pas vu de porte du tout, rien de rien, pas la moindre casemate, quelque chose, une sorte de monument au moins, une borne qui aurait marqué la limite, un peu comme une clôture de piquets et de barbelés entre des prés.

Fille de paysans, Claire monte à Paris pour étudier. Elle n’oublie rien du monde premier et apprend la ville où elle fera sa vie. Les Pays raconte ces années de passage.

 

Marie-Hélène Lafon a publié, entre autres ouvrages, L’Annonce (2009), aux Éditions Buchet/Chastel.

 

Buchet/Chastel, septembre 2012, 208 pages, 15 €

 

Les « pays », ce sont ceux qui viennent, comme Claire montée étudier les langues mortes à la capitale, de ce pays qu’est le Cantal. Et il y a derrière la métonymie un monde de différences Lire la suite

L’Assassin à la pomme verte, Christophe Carlier

Sophie lit… la sélection du Prix du Style 2012 1/9

voir la sélection complète ici

 

Présentation de l’éditeur

« J’éprouvais pour Elena une tendre reconnaissance. J’avais toujours voulu tuer quelqu’un. Pour y parvenir, il me manquait simplement de l’avoir rencontrée » songe Craig, fraîchement débarqué des États-Unis comme Elena d’Italie. Tous deux se trouvent pour une semaine au Paradise : un palace, vrai monde en soi, où l’on croise parfois au bar d’étranges clients. Par exemple cet homme de Parme, mari volage et volubile, découvert assassiné au lendemain de leur arrivée. Entre Craig et Elena naît un sentiment obsédant, fait d’agacement et d’attirance, sous l’œil impitoyable du réceptionniste, auquel rien n’échappe. Ou presque.

Dans cette envoûtante et spirituelle fiction à plusieurs voix, chacun prenant à son tour la parole, chacun observant l’autre, épiant son voisin, amour et meurtre tendent à se confondre. Lire la suite