1984, George Orwell

Ecrit en 1948, ce roman d’anticipation est le plus connu de George Orwell, génial écrivain prophétique. L’action se passe en Grande-Bretagne, après une guerre nucléaire. Le monde est devenu un terrifiant régime totalitaire, les libertés individuelles sont encadrées, contrôlées, l’état est policier, matérialisé par Big Brother qui surveille tout un chacun – Big Brother is watching you – et la Police de la Pensée n’est jamais bien loin… On parle le novlangue, et gare à ceux qui voudraient sortir des sentiers battus.
Orwell, dégouté du totalitarisme stalinien, dépeint ici le scénario qu’il juge le pire pour l’homme, privé de liberté d’expression. Il voulait appeler son roman The Last Man in Europe ou 1948 ; son éditeur accepta 1984 : par une simple inversion de chiffres, le drame s’éloignait dans le temps, le récit devenait de la science-fiction et se révélait moins inquiétant.
Les descriptions sont fascinantes, tant cet univers nous est à la fois étranger et proche. Soixante ans plus tard, le texte a pris une drôle de saveur…

Publicités

La Mariée mise à nu, Nikki Gemmell

Je suis tombée sur ce livre totalement par hasard, en Malaisie. Il était à disposition dans une bibliothèque pour vacanciers. Un peu sceptique au début, persuadée que j’allais tomber sur un ouvrage fleur bleue, j’ai découvert une histoire prenante, celle d’une femme disparue dont on retrouve le journal. Et grâce à ce document, on fait connaissance avec une personnalité bien différente de celle qu’elle était en apparence. Derrière la femme rangée, l’épouse modèle se satisfaisant de son bonheur familial, il y a la femme qui rêve de vivre ses désirs, révèle ses frustrations, et décide d’enfin mettre ses fantasmes à exécution. C’est parfois cru, toujours juste et franc, sincère et fragile.
Aussi surprenant qu’admirable, ce livre se dévore. Je l’ai tellement aimé que je suis rentrée de Malaisie avec.

Avril enchanté, Elizabeth von Arnim

J’aime l’humour anglais. Il prend tout son sens sous la plume d’Elizabeth von Arnim dans cette histoire qui met en scène deux londoniennes qui, en cachette de leurs époux, décident de louer pour le mois d’avril un château sur la Riviera. Elles partent en compagnie de deux autres comparses. Pour chacune d’elles quatre démarrent des vacances pas comme les autres.

Portraits superbement brossés de ces attachantes héroïnes, rebondissements en cascade, hymne à l’Italie dans un phrasé superbe… tandis que les quatre femmes passent un mois merveilleux, le lecteur passe un moment des plus agréables ; écrite en 1922, cette histoire n’a rien perdu de sa fraîcheur et de son humour.

Ce délicieux roman a fait l’objet en 1992 d’une adaptation cinématographique, sous le même titre, par Mike Newell (Quatre mariages et un enterrement).