La désobéissante, Jennifer Murzeau

Présentation de l’éditeur :

la-desobeissante« En cette fin d’après-midi, l’épaisse pollution n’a pas eu tout à fait raison de l’éclat du crépuscule. Une douceur rose survit et se répand. Jeanne lui avait dit souvent la beauté des soirs d’été, la lumière qui décline, le rouge diffus qui se cache dans les nuages et s’étire dans leur souvenir. Bulle buvait les paroles, et jalousait. Car jamais elle n’avait pu contempler ce spectacle. Parce que ces soirs-là n’existaient plus, ils étaient obstrués. Le « secret des affaires » les avait étouffés. »

Paris, 2050. Bulle découvre, catastrophée, qu’elle est enceinte. Autour d’elle, le monde est un naufrage. Sous des dômes, les plus riches se calfeutrent, ignorant les misérables qui se débattent au-dehors, rendus inutiles par l’automatisation. Le chômage a atteint 70%, la violence envahit les rues. Les plus dociles gobent leur Exilnox, les yeux voilés par des implants connectés. Sur les holordis, les murs, partout, brillent les pubs et les flashs info anxiogènes. Alors un enfant, là-dedans… Pourtant le garder, c’est refuser de se résigner. Avec une poignée de hackers, Bulle choisit la lutte.
C’est bien de notre époque dont il est question dans ce roman. Aussi acide et apocalyptique que lumineux et optimiste, il est une célébration du libre arbitre.

Dans une époque où la station immobile est interdite dans les espaces publics, où les pluies sont acides, où les Lire la suite

Publicités

La baleine thébaïde, Pierre Raufast

Présentation de l’éditeur :

la-baleine-thebaideFraîchement diplômé, Richeville, jeune homme timide et idéaliste embarque au nord de l’Alaska, sur un bateau. Objectif : retrouver la fameuse « baleine 52 », qui chante à une fréquence unique au monde. Mais l’équipage affrété par le sinistre Samaritano Institute a d’autres desseins.
Au menu : l’inquiétant Dr Alvarez, un hacker moscovite, une start-up californienne, une jolie libraire et des cétacés solitaires, mutants ou électroniques qui entraînent Richeville dans un tourbillon d’aventures extraordinaires.

Pierre Raufast, le roi de l’ingénierie littéraire, poursuit dans son troisième roman sa veine épique. Mêlant la science et la fantaisie, le roman d’éducation et d’aventures, il démontre avec brio sa capacité inépuisable d’imagination et son talent jubilatoire. Nous sommes ici en présence d’un délire imaginatif qui n’a d’égal qu’une arborescence narrative travaillée au nanomètre près. De sorte que, ahuri, le lecteur ne voit pas qu’il a affaire à un véritable programmeur.

Les titres des deux premiers romans de Pierre Raufast m’ont tenue à distance de son Lire la suite

Les brutes, Philippe Jaenada

Présentation de l’éditeur :

philippe-jaenada-les-brutesLes brutes sont partout. Nous subissons leur loi, que ce soit à l’école, au catéchisme, à l’armée ou en amour. Un homme pourtant s’est rebellé : Philippe Jaenada a su dire non à la cantinière, refuser Dieu et défier l’armée. Convoqué pour ses trois jours de servie militaire en octobre 1984, il se retrouve encerclé par les brutes, mais rira bien qui rira le dernier…

 

Ce petit opus aurait pu s’appeler « Comment je n’ai pas fait mon Lire la suite

La femme brouillon, Amandine Dhée

Présentation de l’éditeur ;

FemmeBrouillon-COUV.inddLe meilleur moyen d’ éradiquer la mère parfaite, c’ est de glandouiller. Le terme est important car il n’ appelle à aucune espèce de réalisation, il est l’ ennemi du mot concilier. Car si faire vœu d’ inutilité est déjà courageux dans notre société, pour une mère, c’ est la subversion absolue.
Le jour où je refuse d’ accompagner père et bébé à un déjeuner dominical pour traîner en pyjama toute la journée, je sens que je tiens quelque chose.

On a tous un truc pour lequel on n’est pas doué. Les maths, les échecs… Chez Amandine Dhée, « fruit de trois générations de mères lamentables », c’est du côté de la maternité que Lire la suite

Une femme au téléphone, Carole Fives

Présentation de l’éditeur :

une-femme-au-telephone«Tu viens quand alors? Bientôt quand? Ton frère dit ça aussi mais je ne vous vois plus que pour Noël… Pourquoi tu ne demandes pas ta mutation? Si vous viviez plus près, je vous inviterais à manger, j’irais chez vous faire le ménage… Si par malheur vous n’aviez plus d’argent, je m’occuperais de vous. Je pourrais même vous aménager la cave, y installer le chauffage pour l’hiver, elle est grande, vous auriez toute la place. Tatata, tu verras quand tu auras mon âge. Tu penseras à moi, à tout ce que je te disais. Tu diras, eh oui, maman avait raison et j’avais tort, et maintenant elle n’est plus là… Une mère, on n’en a qu’une, vous devriez en profiter…»

Charlène, la soixantaine, est restée jeune. Mais quand le vide l’envahit soudain, elle enchaîne les appels téléphoniques à sa fille. Mère touchante et toxique à la fois, elle l’atteint toujours là où ça fait mal.

Étonnant texte que celui-ci, constitué exclusivement d’interventions de Lire la suite

Les mauvais sentiments, Sybille de Bollardière

Présentation de l’éditeur :

les-mauvais-sentiments« C’est à Trieste que j’ai décidé un jour d’échanger mon passé contre un avenir, en réinventant mon histoire… »

Il y a vingt ans, Irène s’est installée piazza Barbacan, dans cette ville italienne autrefois autrichienne puis allemande. Au fil des années, elle a effacé la femme qu’elle avait été, devenant une autre jusque dans son métier de photographe.

Que s’est-il passé ? Quelle vie menait-elle auparavant, et pourquoi n’en reste-t-il rien sinon quelques images figées ?

Ce roman décrit la relation d’Irène et de sa mère Alice, femme élégante et amorale, mystérieuse et bouleversante.

Des années 60 à la chute du Mur, Les Mauvais Sentiments raconte la vie de ces deux femmes, et de ceux qu’elles croisent ou qui les accompagnent : Claire, Sandro, Miguel, Christian, Samuel…

« Ce qui compte, c’est de pouvoir déplacer sa vie et de se laisser emporter par elle… »

Irène, une femme libre sur les traces du passé de sa mère. Mère et fille entre passion et ressentiment, à la fois étrangères l’une à l’autre, inséparables, rivales et complices.

Irène est une jeune fille perdue, paumée. Étrangère dans sa famille, différente de ses sœurs car elle n’est pas la fille de leur père, elle se Lire la suite

Placement libre, Ella Balaert

Présentation de l’éditeur :

placement-libreUne femme achète deux billets pour aller voir avec son ami, deux jours plus tard, une pièce de théâtre interprétée par un de ses acteurs préférés. Les billets sont en « placement libre ». À peine sont-ils imprimés que ces deux mots, pris dans les mailles d’associations douloureuses, réveillent son angoisse de n’avoir pas sa place ici-bas. Une partie d’elle regrette déjà cet achat. La narratrice est toujours en interrogation sur sa légitimité à occuper l’espace, à avoir une place sociale ou à réussir ses relations familiales et amoureuses. Elle ressent constamment un certain décalage. Elle est alors en passe de se décourager, de renoncer à se battre. Elle a quarante-huit heures pour décider que faire : de ses billets, d’elle-même…

 

C’est un roman très bref, resserré, qui se déroule sur les quelques Lire la suite

Méfiez-vous des écrivains, Lionel Duroy

Présentation de l’éditeur :

duroy« Le livre doit continuer, coûte que coûte. Il n’y a que dans la vie réelle qu’on parvient à étouffer les scandales, à diluer le drame dans le potage quotidien en conjuguant nos lâchetés. Les livres sont le seul espace où chacun est prié d’aller au bout de son destin. À moins que l’écrivain lui-même ne jette l’éponge. »

Luc Esline, écrivain, décide d’écrire un roman dont les personnages seraient les habitants de son immeuble. C’est pourquoi il les épie, note tous leurs faits et gestes, s’introduit même dans leurs vies. Mais à trop fouiner dans la vie d’autrui, on risque de découvrir de lourds secrets et de s’exposer à de graves rancœurs…

Une fable acide sur le métier de romancier et sur les rapports troubles entre fiction et réalité.

 

Un écrivain emménage dans un petit immeuble. Le vide de son quotidien lui laisse le temps de s’intéresser à ses quelques voisins et aux Lire la suite

Lucie ou la vocation, Maëlle Guillaud

Présentation de l’éditeur :

lucie-vocationLucie est amoureuse. Éperdument. Mais pour imposer celui qu’elle a choisi, elle va devoir se battre. Ne pas céder face à l’incompréhension et à la colère des siens. Malgré les humiliations quotidiennes, les renoncements et l’ascèse, elle résiste et rêve d’absolu. Un jour, pourtant, le sacrifice qu’elle a durement payé est ébranlé par la découverte d’un secret. Le doute s’immisce. S’est-elle fourvoyée ou est-elle victime d’une manipulation ?
Avec une sensibilité et une justesse infinies, Maëlle Guillaud nous entraîne dans un monde aux règles impénétrables. En posant la question de la foi et en révélant sa puissance à tout exiger, Lucie ou la vocation entre en résonance avec l’actualité.

 

Lucie a fait un choix radical. Incompréhensible pour Lire la suite

Une poupée au pays de Daech, Eli Flory

Présentation de l’éditeur :

une-poupee-au-pays-de« Qu’est-ce que c’est, les taches aux murs ?

– Ce qu’il reste des pendules, répondit Dammia. On les a ôtées. Les aiguilles ne trottaient plus.

– Comment sait-on l’heure, alors ?

– On compte les appels à la prière. »

 

Plaquée par Ken, Barbie broie du noir dans sa villa de Los Angeles : elle a grossi, vieilli et la Reine des Neiges – nouvelle idole des jeunes – lui fait de l’ombre. Pour se requinquer, la star se rend dans un club de remise en forme au bord de la Méditerranée. Dès qu’elle croise le regard de Beau Gosse, le professeur d’aqua-fitness-biking, elle oublie la consigne n° 1 de son guide de voyage : « Attention, les hommes d’ici sont parfois de beaux parleurs. » Cet oubli vaut à Barbie de nombreuses mésaventures au pays de Daech, mais aussi une prise de conscience de sa propre aliénation.

 

Bienvenue dans le monde fantasmé des utilisateurs de Photoshop. Un monde dans lequel se faire vomir est un régime Lire la suite