Sélection de Noël 2016

noel-2016

Cette année encore, souhaitons que les livres soient nombreux sous les sapins. Il n’est pas de cadeau plus précieux ! Voici ma sélection personnelle de 4 x 4 romans parus récemment. Lire la suite

Sélection été 2016

lire chapeauCe rendez-vous est désormais récurrent : deux fois par an, avant Noël et avant les vacances d’été, je rassemble selon un ordre très personnel des ouvrages présentés sur mon blog au cours du semestre écoulé, et à côté desquels je considère qu’il serait dommage de passer.

Voici donc ma sélection de 13 livres à glisser dans vos bagages, quelle que soit la destination – que du bon, pour plonger dans le bleu.

 

les-mijaurc3a9esICI

Les mijaurées, Elsa Flageul

Mariages de saison, Jean-Philippe Blondel

Les échoués, Pascal Manoukian

Venus d’ailleurs, Paola Pigani

 

 

eldoradoAILLEURS

Eldorado, Laurent Gaudé

J’ai toujours ton cœur avec moi, Soffía Bjarnadóttir

Courir après les ombres, Sigolène Vinson

L’Arabe du futur 2, Riad Sattouf

 

 

A L’INTÉRIEUR

le-choeur-des-femmes-folioLe chœur des femmes, Martin Winckler

Bellevue, Claire Berest

Les gens heureux n’ont pas d’histoire, Éloïse Lièvre

Barbe rose, Mathieu Simonet

La vacation, Martin Winckler

 

Bonnes lectures, bonnes vacances !

Les 15 livres de Noël 2015

tumblr_nfr40yhe3o1szhnhvo1_1280.jpg

Voici 15 livres importants dans mon année 2015. Comme, à défaut de croire encore au Père Noël, je ne cesse de penser qu’il n’est de cadeau plus original, plus personnel et plus personnalisé qu’un livre, je partage ici cette liste : qui sait, peut-être y trouverez-vous de quoi piocher et mettre sur vos listes à vous, ou directement sous le sapin !

.

Cliquer sur les titres pour en savoir plus.

L’ordre ci-dessous n’en est pas un.

.

Gift wrapped books for Christmas

Gift wrapped books for Christmas

  • Le Puits, Iván Repila : un premier roman inclassable autant qu’inoubliable qui voit deux jeunes frères tomber dans un puits qui ressemble à un mauvais rêve
  • Les insoumises, Celia Levi : un premier roman épistolaire qui met en scène l’insoumission et l’idéalisme au travers de deux héroïnes puissantes
  • Les corps inutiles, Delphine Bertholon : le roman d’une fascinante reconstruction et d’une reconquête de son enveloppe par une Clémence inoubliable
  • Le caillou, Sigolène Vinson : une femme qui se rêve rocher et les paysages de la Corse dans un écrin poétique et précieux que chériront tous les « rêveurs d’autre chose »
  • L’Arabe du futur, Riad Sattouf : le Moyen-Orient comme il n’avait jamais été raconté, un formidable roman graphique plein d’humour et de lucidité dont les deux premiers tomes sont disponibles
  • L’importun, Aude Le Corff : la mémoire des murs fait se rencontrer une nouvelle propriétaire et l’ancien habitant de sa maison dans un roman tout en sensibilité
  • Le facteur émotif, Denis Thériault : une fable poétique et drôle autour des haïkus et d’un facteur qui se risque au jeu dangereux de se faire passer pour un autre
  • L’enfant du séisme, Sophie Noël : un roman très court qui aborde le sujet de l’adoption avec l’arrivée mouvementée d’une petite sœur d’Haïti pour Flore, elle-même née à port-au-Prince
  • Et je danse, aussi, Anne-Laure Bondoux & Jean-Claude Mourlevat : roman épistolaire à l’heure de l’électronique, un échange de mails enlevé et trépidant
  • Je ne veux pas d’une passion, Diane Brasseur : un deuxième roman juste et délicat autour du cliché des points communs entre le père et l’homme aimé
  • In utero, Julien Blanc-Gras : un journal de grossesse au masculin, lecture parfaite pour tous les futurs papas qui paniquent et/ou s’interrogent
  • Max et les poissons : il ne devrait pas figurer là mais pourtant il ne pouvait en être autrement, tant ce livre est incontestablement le plus marquant de mon année – pour les rencontres et les belles surprises, les retours de lecture et la Comédie-Française, les courriers et les sélections, les projets et les émotions

 

112298__gift-ribbon-bow-box-gold-beads-christmas-christmas-toys-christmas-new-year_p

15 livres pour l’été

Reading a book at the beach.

Pour cet été 2015, 15 livres – et pas un de plus. Mais que du bon !

15 romans récents, dont 12 parus au cours du premier semestre de cette année, qui méritent que l’on s’y attarde, même s’ils ne sont plus sur les tables des libraires.

Présentés par nombre de pages, pour simplifier votre choix en fonction de votre destination.

 

Faites vos valises ! Et passez un bel été, avant la déferlante de la rentrée littéraire.

Crédit photo (creative commons) : Simon Cocks

LA COTE 400, SOPHIE DIVRY : 66 pages

LE PUITS, IVÁN REPILA : 112 pages

C’EST DIMANCHE ET JE N’Y SUIS POUR RIEN, CAROLE FIVES : 160 pages

DEBOUT-PAYÉ, GAUZ : 192 pages

LE CAILLOU, SIGOLÈNE VINSON : 200 pages

Aurore disparaitAURORE DISPARAÎT, AMINA DANTON : 208 pages

LA GAIETÉ, JUSTINE LÉVY : 216 pages

MON AMOUR, JULIE BONNIE  : 224 pages

UN TOUT PETIT RIEN, CAMILLE ANSEAUME : 252 pages

JOURNAL D’UN INTELLECTUEL EN CHÔMAGE, DENIS DE ROUGEMONT : 268 pages

UN HIVER À PARIS, JEAN-PHILIPPE BLONDEL : 272 pages

LA CONDITION PAVILLONNAIRE, SOPHIE DIVRY : 272 pages

JE SUIS UN DRAGON, MARTIN PAGE : 288 pages

LA POLITESSE, FRANÇOIS BÉGAUDEAU : 304 pages

PARDONNABLE, IMPARDONNABLE, VALÉRIE TONG CUONG : 340 pages

 

Cliquez sur les liens pour savoir ce que j’ai pensé de chacun.

Grigris et doudous by Markus

MarkusMarkus14 est un artiste strasbourgeois qui travaille ses sculptures à partir de vêtements usagés et de divers autres matériaux ramassés ici ou là.

Docteur ès grigri & doudou, il anime aussi des ateliers au cours desquels petits et grands peuvent fabriquer leur propre grigri-doudou.

.

.

Il propose désormais des kits grigri-doudou pour réaliser son fétiche à la maison.

A l’intérieur, du tissu, des fils, des petits objets (coquillages, vis, clous, bois, boutphotoons, trombones, plumes, etc.), des mots porte-bonheur… et des bonnes pensées, à compléter par des vœux chers.

Et pour que la magie opère, est fourni un mode d’emploi (dont j’ai écrit les textes avec Markus).

.

.

Une bonne idée pour mettre un peu de rêve, de bonne humeur, de féérie sous le sapin – et enchanter la fin d’année.

.

..

.

 

 

Mauricette

.

..

~ MISE EN GARDE ~

Vous êtes sur le point de fabriquer de vos mains un puissant objet magique.

Il vous accompagnera le reste de votre vie.

Aussi nous vous conseillons d’y mettre beaucoup de bons sentiments, de bonne humeur, de pensées positives et d’amour.

 

 

Kit grigri-doudou : 10 €, en vente à La Popartiserie, 3 rue de l’Ail, 67000 Strasbourg, 03 69 57 41 65

Pour les non-Strasbourgeois, commande auprès de Markus : grigri@markus14.org

.

Le site de Markus14

Markus14 sur Facebook

© photos Markus : Jean-Marc de Balthasar

14 livres pour Noël

2 sapins à livresPour Noël 2014, voici une sélection de 14 livres avec, pour chacun d’eux, une bonne raison de l’offrir plutôt qu’autre chose (au-delà du principe de base selon lequel le livre reste le cadeau le plus personnel, le plus intentionné, le moins démodable – bref, le meilleur cadeau au monde, quelles que soient les circonstances).

 

Pour accéder au billet sur chaque livre, cliquez sur son titre.

 

Sticker-sapin-vert2_art-for-kids_3Romans

L’Amour et les forêts, Eric Reinhardt

Parce que les romans dont on ne sort pas indemne sont rares et que celui-ci en fait partie.

Sous les couvertures, Bertrand Guillot

Parce que ce livre contient peut-être tous les romans de la rentrée dont on peut se dispenser.

 

Les hommes meurent les femmes vieillissent, Isabelle Desesquelles

Parce que ce roman choral est une invitation réussie à penser autrement le corps et à replacer l’amour au centre de l’existence.

 

Fake, Giulio Minghini

Parce que ce premier roman, qui sonne le glas de l’implication amoureuse et l’entrée dans l’ère du plaisir solitaire à deux, est tristement contemporain.

 

Mange, prie, aime, Elizabeth Gilbert

Parce que rien ne compte plus que ces trois choses (ordre à discrétion) et que ce récit peut parler à tous ceux qui sont, ne serait-ce qu’un peu, engagés sur le chemin de la quête intérieure.

 

Ferdinand et les iconoclastes, Valérie Tong Cuong

Parce que ce fascinant portrait d » « inadaptés », cette plongée vertigineuse dans l’univers du marketing pose des questions fortes et essentielles.

 

Génération X, Douglas Coupland

Parce qu’il y a du génie dans la très grande lucidité que Douglas Coupland prête à ses personnages qui ne se reconnaissent ni ne se retrouvent dans rien de ce que le monde leur propose.

 

Enfants perdus, Claire Berest

Parce qu’il est nécessaire de se demander ce que l’on fait de nos jeunes, et si le pire n’est pas encore à venir.

 

Sticker-sapin-vert2_art-for-kids_3Illustrés

Maus, Art Spiegelman

Parce qu’il n’y a pas un livre de trop sur l’holocauste et que cet album incomparable interroge en particulier la notion de « survivre aux camps ».

Homme/femme mode d’emploi, Yang Liu

Parce que cet imagier du sexisme ordinaire prête à sourire, à rire, à réfléchir, à se révolter.

 

Y comme Romy, Myriam Levain & Julia Tissier

Parce que c’est drôle et moins léger que les illustrations colorées de Louison ne le laissent supposer de loin. Et que Romy, c’est presque nous.

 

Cet été-là, Jillian Tamaki & Mariko Tamaki

Parce que ce roman graphique réveille chez le lecteur les parfums et les souvenirs de ses propres vacances adolescentes.

 

Autour de moi, Nathalie Seroux

Parce que cet imaginer pas comme les autres prouve qu’il n’est jamais trop pour habituer les enfants à la réalité plutôt qu’à sa retranscription/transformation/édulcoration.

 

Surfing, Jim Heimann

Parce que ce bel objet, presque aussi lourd qu’une planche, donne envie de plonger… et aide à traverser l’hiver.

 

 

Noel-orPour la veillée de Noël, ajoutez les incroyables contes d’Hans Christian Andersen ou ceux, non moins formidables, de la rue Broca (signés Pierre Gripari).

Pour les non-lecteurs (mais pas que), jetez donc un œil aux kits grigris doudous de Markus14

Et si Noël n’est pas votre truc, pensez Tronchet et Houppeland !

Pourquoi écrivent-ils ?

david_foenkinos-300x207Ils sont plus de 50 à avoir répondu pour moi à cette question depuis que j’ai lancé cette rubrique ici, début 2013.

Je ne me lasse pas de leurs réponses.

Si vous avez manqué certaines de ces interviews, c’est l’occasion de vous rattraper !

.

Pourquoi écrivez-vous… ?

Isabelle Aeschlimann

Hafid AggounePhoto.VTC_.Lattes.couleur-300x200

Lilian Auzas

Claudine Aubrun

Franck Balandier

Tristane Banon

Clément Bénech

Claire Berest

Delphine Bertholon

Hugo Boris

Diane Brasseur

Christophe Carlier

Jaenada2-300x200Virginie Carton

Harold Cobert

Sonia David

Pierre Ducrozet

Olivia Elkaim

Carole Fives

David Foenkinos

Valentine Goby

Patrick Goujon

Frédéric Gruet

Banon_Gala.fr-©-Prisma-Presse-300x207Bertrand Guillot

Michèle Halberstadt

Stéphanie Hochet

Philippe Jaenada

Brigitte Kernel

Erwan Larher

Aude Le Corff

Delphine de Malherbe

Vincent Maston

Marc Molk

Romain Monnery

Harold-1-300x200Cyril Montana

Jennifer Murzeau

François Perrin

Pia Petersen

Gaëlle Pingault

Mabrouck Rachedi

Sandra Reinflet

Murielle Renault

Sandrine Roudeix

Monica Sabolo

Fanny Salmeron

petersen-1052398-jpg_930331-300x130Antoine Silber

Mathieu Simonet

Pierre Stasse

Olivier Steiner

Anne Sylvestre

Valérie Tong Cuong

Karine Tuil

AVT_Cyril-Montana_5135-300x199Paul Vacca

Eric Valmir

Gilles Verdiani

Caroline Vermalle

Ariane Zarmanti

.

.

Bonnes (re)découvertes !

 

 

 

 

 

United colors of summer

cabines

Ils sont sortis ces derniers mois, vous êtes passés à côté pour une raison ou une autre (forcément excellente)…

.

Les voici récapitulés ici.

.

20 livres que l’été va vous permettre de découvrir.

.

Classés par couleur (je suis synesthète).

 

.

.

BLEU

BleuUne illusion passagère, Dermot Bolger« Toute relation atteint un stade où les choses sont allées trop loin pour s’arranger. »

Editions Joëlle Losfeld, 2013, 136 pages, 15,90 €

 

La nièce de Fellini, Gilles Verdiani« Personne ne sait comment la postérité choisit parmi les défunts ceux qu’elle aimera. »

Editions Ecriture, mars 2014, 180 pages, 16,95 € 

 

Nous étions une histoire, Olivia Elkaim : « Qu’est-ce qui t’oblige à aimer ton fils ? »

Stock, février 2014, 256 pages, 18,50 €

 

Conception, Ariane Zarmanti« Ton père, tu veux vraiment que je te dise, je l’ai trouvé dans le journal. »

Editions Omniscience, mars 2014, 192 pages, 17,90 €

 

 

ORANGE

Orange.Les cyprès de Patmos, Antoine Silber« Patmos n’est pas une île, mais un rêve d’île. »

Editions Arléa, février 2014, 128 pages, 17 €

 

Nouvelles du couple, collectif : « Je nous voulais, tous deux, et personne d’autre. »

Editions France Empire, mars 2014, 142 pages, 15 €

 

Happé par Sempé, Christophe Carlier : « Sempé était venu à mon secours. Il m’avait distrait de la platitude des choses. »

Serge Safran éditeur, octobre 2013, 76 pages, 7 €

 

Come prima, Alfred : « Je savais pas vers quoi j’allais, mais je savais déjà que je voulais pas rater ça. »

Editions Delcourt, octobre 2013, 224 pages, 25,50 euros

 

ROSE

RoseAu début, François Bégaudeau : « Certains fondent une famille pour racheter la leur. »

Alma éditeur, 2012, 216 pages, 18 €

 

La blancheur qu’on croyait éternelle, Virginie Carton« Lorsque le présent ne propose rien, que l’avenir est incertain, on est parfois tenté de retrouver ce qu’on a bien connu, de revenir là d’où l’on vient. »

Editions Stock, mars 2014, 224 pages, 18 €

 

Les fidélités, Diane Brasseur« J’ai une double vie depuis un an. »

Allary Editions, janvier 2014, 176 pages, 16,90 €

 

Grace Kelly, le roman d’une légende, Sophie Adriansen : « Il suffit d’aller voir derrière le conte de fées pour s’apercevoir que la femme aura tenu des rôles bien différents de ceux que l’on aime à s’imaginer. » 

Editions Premium, 24 janvier 2014, 256 pages + cahier photos 8 pages, 18,90 €

 

VERT

VertLa vie privée, Olivier Steiner« Sa façon de me regarder est déjà une pénétration. »

Gallimard, L’Arpenteur, mars 2014, 148 pages, 13,90 euros

 

Le silence des rails, Franck Balandier : « Ceux qui possèdent les armes ont toujours raison. »

Flammarion, février 2014, 220 pages, 12 €

 

Mon amie américaine, Michèle Halberstadt : « Je ne savais pas que je pouvais fabriquer autant de larmes. »

Albin Michel, janvier 2014, 192 pages, 16 euros

 

Bois sans soif, François Perrin : « Un bar ne constitue ni plus ni moins que la chambre dont on ne dispose pas chez soi. »

Editions rue fromentin, janvier 2014, 140 pages, 16 euros

 

JAUNE

JauneLe saut du requin, Romain Monnery : « Ils avaient couché le premier soir. Elle s’était dit « Soyons fous », il avait trouvé ça normal. »

Au Diable Vauvert, janvier 2014, 272 pages, 17 euros

 

Dossier océan, Claudine Aubrun : « J’étais à la limite. A la limite du défendu mais à la limite tout de même. »

Le Rouergue, février 2014, 107 pages, 9,70 euros

 

Germain dans le métro, Vincent Maston : « Pour calmer mes nerfs, j’applique la seule technique de relaxation que je connaisse. Par petits coups discrets, je fais trébucher les passagers importuns.

JCLattès, février 2014, 304, 17 euros

 

Drôles de familles !, Sophie Adriansen & Claudine Aubrun : « Vivre comme des Peaux-Rouges, c’est ce que propose le Camp du Totem d’or.»

Nathan, L’énigme des vacances, avril 2014, 194 pages, 7,99 €

 

 

 Bon été de lectures !

chaises - Copie

 

Quelques idées pour Noël

Noël rouge

Noël approche et évidemment, je ne saurais vous conseiller meilleurs cadeaux que des livres.

.

Gros romans ou affaires d’amour, réflexions sur notre temps ou ouvrages tous publics, voici quelques idées à (re) découvrir ici :

.

 

Vertiges1-184x300.

Trois gros romans

Vertiges de Lionel Duroy (480 pages, 21 €)

Une année qui commence bien de Dominique Noguez (400 pages, 20 €)

L’invention de nos vies de Karine Tuil (496 pages, 20,90 €)

.

.

.

arrete-arete-184x300

Trois fois l’amour

Tout cela n’a rien à voir avec moi de Monica Sabolo (156 pages, 19 €)

Parce que tu me plais de Fabien Prade (128 pages, 14 €)

Arrête arrête de Serge Bramly (128 pages, 12,90 €)

 

.

.

parce-que-tu-me-plais-184x300Trois points de vue sur la place de l’écriture (mais pas que) dans l’existence

Instinct primaire de Pia Petersen (112 pages, 8,50 €)

La vie critique d’Arnaud Viviant (188 pages, 17,50 €)

Ecrire de Lionel Duroy (144 pages, 17,50 €)

.

.

.

chambre-2-209x300Trois romans français qui sortent des sentiers battus

Chambre 2 de Julie Bonnie (188 pages, 17,50 €)

A l’arrache de Patrick Goujon (160 pages, 14,10 €)

La vie qu’on voulait de Pierre Ducrozet (248 pages, 17,90 €)

.

.

Trois livres tous publics

pyjama-raye-208x300

Le hit parade des chansons qu’on déteste de Claudine Desmarteau (40 pages, 15,50 €)

Notre besoin de consolation est impossible à rassasier de Stig Dagerman (24 pages, 4,10 €)

Le garçon en pyjama rayé de John Boyne (205 pages, 6,45 €)

 

 

Joyeux préparatifs !

Prix d’automne : moisson de listes

prix_lit--469x239L’été n’est pas terminé que les premières listes des prix d’automne pleuvent déjà. Depuis une petite semaine, les principales sélections sont annoncées les unes après les autres. Récapitulatif avec sept prix qui comptent.

 

 

 

Prix Goncourt

Jean-Daniel Baltassat, Le divan de Staline (Seuil) – David Bosc, La claire fontaine (Verdier) – Sorj Chalandon, Le quatrième mur (Grasset) – Marie Darrieussecq, Il faut beaucoup aimer les hommes (P.O.L) – Sylvie Germain, Petites scènes capitales (Albin Michel) – Pierre Jourde, La première pierre (Gallimard) – Pierre Lemaître, Au revoir là-haut (Albin-Michel) – Yann Moix, Naissance (GGoncourt_7455rasset) – Boris Razon, Palladium (Stock) – Thomas B. Reverdy, Les Evaporés (Flammarion) – Laurent Seksik, Le cas Eduard Einstein (Flammarion) – Chantal Thomas, L’échange des princesses (Seuil) – Jean-Philippe Toussaint, Nue (Minuit) – Karine Tuil, L’invention de nos vies (Grasset) – Frédéric Verger, Arden (Gallimard)

Le jury : Edmonde Charles-Roux, Didier Decoin, Françoise Chandernagor, Bernard Pivot, Tahar Ben Jelloun, Patrick Rambaud, Régis Debray, Pierre Assouline, Philippe Claudel, Paule Constant

Deuxième sélection mardi 1er octobre, troisième sélection mardi 29 octobre, remise lundi 4 novembre (lauréat 2012 : Jérôme Ferrari, Le sermon sur la chute de Rome (Actes Sud))

 

 

Prix Médicis

Romans français : Laura Alcoba, Le bleu des abeilles (Gallimard) – Metin Arditi, La Confrérie des moines volants (Grasset) – Roland Buti, Le milieu de l’horizon (Zoé) – Thomas Clerc, Intérieur (Gallimard) – Delphine Coulin, Voir du pays (Grasset) – Marie Darrieussecq, Il faut beaucoup aimer les hommes (POL) – Tristan Garcia, Faber. Le Destructeur (Gallimard) – Cloé Korman, Les saisons de Louveplaine (Seuil) – Charif Majdalani, Le dernier seigneur de Marsad (Seuil) – Céline Minard, Faillir être flinguée (Rivages) – Yann Moix, Naissance (Grasset) – Philippe Vasset, La conjuration (Fayard) – Frédéric Verger, Arden (Gallimard)

Romans étrangers : Jaume Cabré, Confiteor (Actes Sud) – Toine Heijmans, En mer (Christian Bourgois) – Laura Kasischke, Esprit d’hiver (Christian Bourgois) – Allan Hollingshurst, L’Enfant de l’étranger (Albin Michel) – Marco Lodoli, Les Promesses (P.O.L.) – Rosa Liksom, Compartiment nº6 (Gallimard) – Javier Marìas, Comme les amours (Gallimard) – Patrick McGuinness, Les Derniers Cent Jours (Grasset)- Joan Didion, Le Bleu de la nuit (Grasset) – Joyce Carol Oates, Mudwoman (Philippe Rey) – Edna O’Brien, Fille de la campagne (Sabine Wespieser) – Lance Weller, Wilderness (Gallmeister)

Le jury : Francine Mallet, Jacqueline Piatier, Christine de Rivoyre, Anne Wiazemsky, Dominique Fernandez, Patrick Grainville, Denis Roche

Deuxièmes sélections jeudi 26 septembre, remise mardi 12 novembre (lauréats 2012 : Emmanuelle Pireyre, Féérie générale (L’Olivier), Actes Sud), Avraham B. Yehoshua, Rétrospective (Grasset) et David van Reybrouck, Congo, une histoire (Actes Sud))

 

 

Prix Renaudot

Romans : Etienne de Montéty, La Route du salut (Gallimard) – Chistophe Ono-dit-Biot, Plonger (Gallimard) – Yann Moix, Naissance (Grasset) – Patricia Reznikov, La Transcendante (Albin Michel) – Philippe Vasset, La Conjuration (Fayard) – Thomas Clerc, Intérieur (L’Arbalète) – Romain Puertolas, L’extraordinaire voyage du fakir qui reste coincé dans une armoire Ikea (Le Dilettante)- Pierre Lemaitre, Au revoir là-haut (Albin Michel) – Philippe Jaenada, Sulak (Julliard) – Cloé Korman, Les Saisons de Louveplaine (Seuil) – Frédéric Verger, Arden (Gallimard) – Metin Arditi, La confrérie des moines volants (Grasset)

Essais : Gabriel Matzneff, Séraphin c’est la fin (Table ronde) – Frédéric Schiffter, Le Charme des penseurs tristes (Flammarion) – Pierre Jourde, La première pierre (Gallimard) – Jean-Paul et Raphaël Enthoven, Dictionnaire amoureux de Proust (Plon/Grasset) – Lydie Salvayre, 7 femmes (Perrin) – Bernard Quiriny, Monsieur Spleen (Seuil) – Serge Sabchez, La Lampe de Proust (Payot/Rivages)

Le jury : Christian Giudicelli, Dominique Bona, Franz-Olivier Giesbert, Georges-Olivier Châteaureynaud, Jean-Marie Gustave Le Clézio, Jean-Noël Pancrazi, Louis Gardel, Patrick Besson, Jérôme Garcin, Frédéric Beigbeder

Remise lundi 4 novembre (lauréats 2012 : Scholastique Mukasonga, Notre-Dame du Nil (Gallimard) et Franck Maubert, Le Dernier modèle (Mille et une nuits))

 

 

Prix Décembre

Nelly Alard, Moment d’un couple (Gallimard) – David Bosc, La claire fontaine (Verdier) – Tristan Garcia, Faber : le destructeur (Gallimard) – Brigitte Giraud, Avoir un corps (Stock) – Jean-Yves Lacroix, Haute époque (Albin Michel) – Pierre Mérot, Toute la noirceur du monde (Flammarion) – Yann Moix, Naissance (Grasset) – Maël Renouard, La réforme de l’Opéra de Pékin (Rivages) – Thomas B. Reverdy, Les évaporés (Flammarion) – Jean Rolin, Ormuz (P.O.L) – Frédéric Verger, Arden (Gallimard) – Marc Weitzmann, Une matière inflammable (Stock)

Le jury : Jérôme Garcin, Eric Neuhoff, Patricia Martin, Philippe Sollers, Fréderic Beigbeder, Pierre Bergé, Cécile Guilbert, Michel Crépu, Dominique Noguez, Charles Dantzig, Arnaud Viviant

Deuxième sélection mercredi 23 octobre, remise mardi 5 novembre (lauréat 2012 : Mathieu Riboulet, Les Œuvres de miséricorde (Verdier))

 

wepler-2013-la-selectionPrix Wepler

Sylvie Aymard, C’est une occupation sans fin que d’être vivant (Grasset) – Nicolas Bouyssi, Les rayons du soleil (P.O.L.) – Marcel Cohen, Sur la scène intérieure (Gallimard) – Brigitte Giraud, Avoir un corps (Stock) – Emmanuelle Heidsieck, À l’aide ou Le rapport W (Inculte) – Thierry Laget, Provinces, Atlas des amours fugaces (Arbre vengeur) – Loïc Merle, L’esprit de l’ivresse (Actes Sud) – Céline Minard, Faillir être flingué (Rivages) – Philippe Rahmy, Béton armé (La Table ronde) – Tiphaine Samoyault, Bête de cirque (Seuil) – Marina de Van, Stéréoscopie (Allia) – Philippe Vasset, La conjuration (Fayard)

Le jury : Karin Bony, Catherine Fourreau, Elisabeth Franck-Dumas, Colombe Gamelin-Boncenne, Arnaud Laporte, Simon Leibovitz, Olivier Renault, Jonathan Tenreiro, Sylvie Vacher, Bernadette Zancope, Marie-Rose Guarniéri, Elisabeth Sanchez

Remise lundi 11 novembre (lauréate 2012 : Leslie Kaplan, Millefeuille (P.O.L.))

 

 

FlorePrix de Flore

Nelly Alard, Moment d’un couple (Gallimard) – Xavier Boissel, Autopsie des ombres (Inculte) – David di Nota, Ta femme me trompe (Gallimard) – Olivier Lebé, Repulse Bay (La Grande Ourse) – Alizé Meurisse, Neverdays (Allia) – Fabien Prade, Parce que tu me plais (NiL) – Monica Sabolo, Tout cela n’a rien à voir avec moi (Lattès) – Sacha Sperling, J’ai perdu tout ce que j’aimais (Fayard) – Flore Vasseur, En bande organisée (Éditions des Équateurs) – Marc Weitzmann, Une matière inflammable (Stock)

Le jury : Frédéric Beigbeder, Carole Chrétiennot, Michèle Fitoussi, Jean-Pierre Saccani, Manuel Carcassonne, Philippe Vandel, Jacques Braunstein, Jean-René Van der Plaesten, Arnaud Viviant, François Reynaert, Bertrand de Saint-Vincent, Christophe Tison

Deuxième sélection mardi 8 octobre, remise jeudi 7 novembre (lauréat 2012 : Oscar Coop-Phane, Zénith Hôtel (Finitude))

 

 

Prix Femina

Romans français : Laura Alcoba, Le bleu des abeilles (Gallimard) – Tristan Garcia, Faber. Le Destructeur (Gallimard) – Brigitte Giraud, Avoir un corps (Stock) – Mikaël Hirsch, Avec les hommes (Intervalles) – Pierre Lemaitre, Au revoir là-haut (Albin Michel) – Charif Majdalani, Le dernier seigneur de Marsad (Seuil) – Leonora Miano, La saison de l’ombre (Grasset) – Céline Minard, Faillir être flingué (Rivages) – Véronique Ovaldé, La grâce des brigands (L’Olivier) – Eric Pessan, Muette (Albin Michel) – Olivier Poivre d’Arvor, Le jour où j’ai rencontré ma fille (Grasset) – Patricia Reznikov, La transcendante (Albin Michel) – Laurent Seksik, Le cas Eduard Einstein (Flammarion) – Jean-Philippe Toussaint, Nue (Minuit) – Karine Tuil, L’invention de nos vies (Grasset)

Romans étrangers : Martin Amis, Lionel Asbo (Gallimard) – Nadeem Aslam, Le jardin de l’aveugle (Seuil) – Jaume Cabré, Confiteor (Actes Sud) – Junot Diaz, Guide du looser amoureux (Plon) – Louise Erdrich, Dans le silence du vent (Albin Michel) – Richard Ford, Canada (L’Olivier) – Alan Hollinghurst, L’enfant de l’étranger (Albin Michel) – Eun Ja Kang, L’étrangère (Seuil) – Laura Kasischke, Esprit d’hiver (Bourgois) – Colum McCann, Transatlantic (Belfond) – Patrick McGuiness, Les cent derniers joursAnouk Markovits, Je suis interdite (Lattès) – Melania Mazzucco, La longue attente de l’ange (Flammarion) – Sarah Quigley, La symphonie de Leningrad (Mercure de France)

Le jury : Paule Constant, Camille Laurens, Diane de Margerie, Solange Fasquelle, Viviane Forrester, Claire Gallois, Benoîte Groult, Paula Jacques, Christine Jordis, Mona Ozouf, Danièle Sallenave, Chantal Thomas

Deuxième sélection vendredi 4 octobre, troisième sélection vendredi 25 octobre, remise mercredi 6 novembre (lauréats 2012 : Patrick Deville, Peste et choléra (Seuil) et Julie Otsuka, Certaines n’avaient jamais vu la mer (Phébus))

 

Avis aux joueurs : les paris sont ouverts !

romans-prix-litteraires 2012