L’année du flamant rose, Anne de Kinkelin

Présentation de l’éditeur :

lannee-du-flamant-roseLouise, Ethel, Caroline. Trois amies, joyeuses mais solitaires, partagent tout, leurs peines et leurs bonheurs, leur passion aussi pour les belles choses. Toutes trois sont des créatrices, des faiseuses de rêves, dans leurs ateliers qui se font face dans un passage parisien.

Louise, joaillière, crée des bijoux qui réjouissent le cœur et les yeux. Ethel, corsetière, réveille les sentiments et les sens des amoureuses éperdues (et des autres). Caroline, relieuse, redonne vie aux livres anciens, tout en rêvant la sienne. Toutes trois, passionnées, sont amoureuses de l’amour, mais celui-ci leur semble inatteignable…

Le jour où Louise s’entiche d’un flamant rose empaillé, superbe et quelque peu étrange, qu’elle installe dans son atelier, son regard sur la vie semble changer. Après sa rupture, elle est face à un défi : se relever, tenir debout, comme le flamant sur une patte, pour sa petite fille, Rose, malgré sa fragilité et les obstacles.

Cette année, les trois femmes sauront-elles trouver la force de se reconstruire ?

Entre Louise, qui pense ses bijoux comme des sentiments, Ethel, pour qui chaque corset est un rendez-vous à venir, Caroline et Jeanne Lire la suite

Publicités

Tandem, Séverine Vidal & Irène Bonacina

Présentation de l’éditeur :

tandem_couv_hdL’amour est une affaire sérieuse lorsque l’on est un enfant… « Il avait dit midi. Et là, il est pire que midi. J’ai envie de le voir, et puis la seconde d’après : plus du tout. C’est comme ça. » La petite chouette dans sa robe à pois jaunes attend son ami, un drôle d’oiseau assis devant elle en classe et très bon en géographie. Ils sont inséparables, parlent beaucoup de tout, et de rien parfois aussi. Aujourd’hui, ils ont prévu un voyage, un tout petit voyage, de l’école à la rivière en vélo… Et il n’est toujours pas là.

Un beau livre sur la force de l’amitié servi par les dessins tout en délicatesse, drôles et émouvants, à la Sempé, d’Irène Bonacina.

 

Pour bien présenter ce livre, il faudrait plus de mots qu’il n’en Lire la suite

Je peux très bien me passer de toi, Marie Vareille

Présentation de l’éditeur :

Je_peux_passer_toi_vareille_copie_largeChloé, 28 ans et Parisienne jusqu’au bout des ongles, enchaîne les histoires d’amour catastrophiques. Un jour, elle conclut un pacte avec son amie Constance. Chloé devra s’exiler en pleine campagne avec l’interdiction d’approcher un homme, et réaliser son rêve de toujours : écrire un roman. Constance, incorrigible romantique, s’engagera à coucher le premier soir avec un parfait inconnu.

De Paris aux vignobles du Bordelais en passant par Londres, cet étrange pari entraînera les deux amies bien plus loin que prévu…

Réussiront-elles à tenir leur engagement ?

Un pacte entre copines, un exil, un nouveau départ… Jusqu’où iront-elles ?

Deux amies que tout oppose : Constance la romantique vit dans un No Sex Land, tandis que Chloé a choisi Lire la suite

Vous prendrez bien un dessert ?, Sophie Henrionnet

vous_prendrez_bien_un_dessert_henrionnet_sophie

Présentation de l’éditeur :

Les réunions familiales sont toujours un moment magique, parait-il. Les Labarre, en tout cas, ne sont pas prêts d’oublier celle-ci !

Paul, Charles, Nicolas, Louise, Eléonore, Jeanne et les autres appartiennent à une même famille. Réunis dans un chalet pour fêter à la fois Noël et l’anniversaire de Louis, le patriarche, ils racontent tour à tour le huis clos dans lequel ils se retrouvent, le temps d’une soirée, coincés par la neige. Ouverture des cadeaux, ivresse, retrouvailles, guirlandes et cotillons, la magie de Noël opère jusqu’à ce que les vieux démons, les secrets et les cadavres dans le placard fassent irruption.
Un roman à la Festen, à la fois cruel, acide et drôle.

On les connaît, tous et chacun. Lire la suite

Ecriture, écritures #5 : Des voyages qui deviennent la matière de « romans sans fiction »

SA-ecriture-1024x302Écriture, écritures, c’est le titre de l’une des rubriques que je propose sur la plateforme Les Nouveaux Talents.

Parce que l’écriture est protéiforme, cette rubrique s’intéresse à tout ce qui la nourrit. De l’image au son en passant par toutes les formes littéraires, les arts interagissent et ici est faite la démonstration que tout est influence.

Reporter, Guillaume Jan a publié deux récits de voyage et un roman, tous basés sur des expériences de voyage. Le Baobab de Stanley met en scène un Breton qui traverse l’Afrique d’est en ouest, en claquettes, en moto ou en pirogue sur le fleuve Congo ; Le Cartographe est un roman d’errance dans les Balkans ; Traîne-savane croise une histoire d’amour couronnée par un mariage chez les Pygmées et le récit d’un voyage sur les traces de l’explorateur David Livingstone. Rencontre. Lire la suite

Comme dans un film, Régis de Sá Moreira

Présentation de l’éditeur :

comme-dans-un-flim-pl1siteSI VOUS AVEZ RATÉ LE DÉBUT

lui : Je ne la connais pas encore.
elle : Je ne le connais pas encore.
lui : Je me réveille à Paris, en décembre 2005, sans savoir que c’est aujourd’hui que je vais la rencontrer.
elle : S’il savait, peut-être qu’il resterait couché.
lui : Peut-être, oui.
elle : Au lieu de ça, il se lève, il se fait son petit thé vert, nourrit son chat, se demande ce qu’il va faire de sa journée.
lui : C’est samedi.

Il y a plusieurs temps dans Lire la suite

Le roi du plaquage, Marc Moritz

Présentation de l’éditeur :

110 kilos de muscles peuvent-ils résister à 1m60 de finesse ?

Romain Mevasta est un joueur de rugby comme on n’en fait plus. Et il le sait. C’est aussi un homme comme on n’en fait plus, mais il n’en a pas vraiment conscience. Il n’est pas de ces minets qui posent pour les calendriers. Il court les jupons c’est vrai, un peu, mais pas les soirées de presse. Très peu pour lui. A 35 ans il est en fin de carrière et se trouve à un tournant de sa vie. Il s’est taillé une réputation de cogneur dans sa folle jeunesse, mais en fait ses coéquipier le surnomment le philosophe parce qu’il lit. C’est un bourru au cœur tendre finalement. Et sa rencontre avec Margot va le bouleverser. Margot est photographe, elle est là pour tirer le portrait des joueurs et faire la photo annuelle. Certains joueurs, dont l’ennemi juré de Romain, se montrent un peu agressifs avec elle et Romain fait alors un peu trop honneur à sa réputation. C’est le début des ennuis pour lui et d’une belle histoire entre lui et Margot à qui il devra prouver qu’il est capable de donner sa confiance.

Je me suis souvent demandé ce qui se cachait sous les couvertures de ces romans labellisés « émotions ». Je savais Lire la suite

Invisible / Secret pour secret, Charlotte Bousquet

invisible-330pxCes deux romans graphiques sont parus récemment chez Gulf Stream dans la collection Les Graphiques. Le premier s’adresse aux collégiens, le deuxième aux lycéens. Tous deux sont signés Charlotte Bousquet.

Invisible (illustré par Stéphanie Rubini)

En classe comme dans sa famille, Marie est invisible. Sa passion ? La couture et les bijoux faits main. Lorsqu’elle observe les autres filles, elle se trouve laide, grosse, inutile. Le seul qui la voit, c’est Soan. Mais ce regard est capable de faire éclore chez Marie une nouvelle confiance en elle. Une confiance bien fragile.

Lire la suite

Par amour, Valérie Tong Cuong

Présentation de l’éditeur :

par-amourPar amour, n’importe quel être humain peut se surpasser. On tient debout, pour l’autre plus encore que pour soi-même.

V.T.C.

Valérie Tong Cuong a publié dix romans, dont le très remarqué Atelier des miracles. Avec cette fresque envoûtante qui nous mène du Havre sous l’Occupation à l’Algérie, elle trace les destinées héroïques de gens ordinaires, dont les vies secrètes nous invitent dans la grande Histoire.

À l’automne 1941, 110 petits Havrais ont voyagé vers l’Algérie où les attendaient des familles d’accueil. Un convoi qui en suivait d’autres… Autour de ce fait peu connu Lire la suite

Avant de quitter la rame, Gaëlle Pingault

Présentation de l’éditeur :

avantdequitterlarame-360x686Il y a Alice, qui n’aime ni Paris, ni le métro, ni les petits encarts de poésie qui y sont affichés. Qui n’a guère d’autre choix que de faire avec, cependant. Alors elle râle. Pas toujours.

Il y a Nadya, qui souvent marche sur un fil, et qui boit ces quelques vers arrachés au métro comme si sa vie en dépendait. Elle en dépend peut-être. Allez savoir…

Et entre les chassés-croisés de Nadya et d’Alice, se glissent d’autres histoires avec un soupçon de poésie, et sans métro.

A-t-on déjà sérieusement réfléchi à l’utilité, au pouvoir, ou au contraire à l’insuffisance, à la vacuité de ces Lire la suite