Les hommes sont des maîtresses comme les autres, Guillaume Chérel

Présentation de l’éditeur :

les hommes sont des maitresses« L’amant qui n’est pas tout… n’est rien », écrivait Balzac. Jérôme en fait l’amère expérience, lorsqu’il reçoit des nouvelles, via Facebook, de son premier amour, Ava, une rousse explosive perdue de vue trente ans plus tôt. Le quadragénaire retrouve sa belle… mariée et mère de famille. Il devient son amant. Euphorie des retrouvailles, frustration de l’attente, Ava joue avec le feu. Cet amour surgit du passé aura-t-il un avenir ?

 

 

Il semblerait que les deux tiers des femmes mariées pensent que l’infidélité est le secret de Lire la suite

Publicités

La circoncision, Bernhard Schlink

« Toutes les utopies commencent par des conversions. » (page 70)

 

Andi et Sarah se rencontrent à New-York à la fin du XXème siècle. Lui est Allemand, bénéficiaire d’une bourse d’étude, elle est d’origine polonaise. Une partie de la famille de Sarah a été exterminée à Auschwitz. Ils s’aiment, et parce qu’ils s’aiment, Sarah présente Andi à sa famille. Le poids d’un passé dont ni Sarah ni Andi ne sont responsables se fait alors sentir. Les différences entre eux, qu’ils n’avaient jamais considérées comme des obstacles possibles, prennent soudain toute la place.

« Il est facile de voir des annonces, rétrospectivement. Dans la quantité de choses qu’on fait ensemble, il y a l’annonce de tout ce qui viendra plus tard – et aussi de tout ce qui ne viendra pas. » (page 21)

 

Bernhard Schlink développe en peu de pages un récit à la fois simple et complexe, qui met le doigt sur une problématique dont la portée est universelle. Lire la suite