Une année studieuse, Anne Wiazemsky

Présentation de l’éditeur

Un jour de juin 1966, j’écrivis une courte lettre à Jean-Luc Godard adressée aux Cahiers du Cinéma, 5 rue Clément-Marot, Paris 8e. Je lui disais avoir beaucoup aimé son dernier film, Masculin Féminin. Je lui disais encore que j’aimais l’homme qui était derrière, que je l’aimais, lui. J’avais agi sans réaliser la portée de certains mots.

 

A 64 ans, Anne Wiazemsky trempe sa plume dans la fraîcheur des tourments qui surgissent au début de l’âge adulte. On plonge avec elle dans le délicieux récit de sa relation amoureuse avec Jean-Luc Godard, en 1966 (elle a 19 ans, lui 17 de plus), et on s’émerveille de ne croiser que des noms connus en guise de seconds rôles. Lire la suite

Publicités