La fin du spectacle

 

Quand mon premier livre est paru, on m’a demandé si j’allais cesser de travailler. J’étais alors salariée dans un grand groupe, et j’avais signé pour ce livre un contrat offrant 8 % de droits d’auteur, à partager entre deux co-auteurs, sur un ouvrage vendu 16 euros. 64 centimes par livre pour moi, versés au mois de juin de l’année N+1, et imposables. Lire la suite

Publicités

Auteurs en colère

livredemain2Par ses mesures annoncées, le gouvernement menace le statut particulier qui est celui des auteurs, et avec lui le livre de demain. Une cérémonie d’enterrement du livre de demain, organisée par les instances représentant les auteurs, a eu lieu ce 9 juillet à Paris.

Ci-dessous, le discours prononcé par Samantha Bailly, présidente de la Charte des auteur et illustrateurs jeunesse.

 

Nous ne sommes pas des juristes, nous ne sommes pas des fonctionnaires du Ministère des Solidarités et de la Santé. Nous sommes des auteurs agissant, bénévolement et collectivement, pour défendre notre condition et la création littéraire.

Nous plaidons pour un statut spécifique des artistes auteurs intégré au régime général et respectant nos particularités. Lire la suite