Sophie au Flore, Sylvie Bourgeois

Sophie, quarantenaire chouchou des amatrices de chick-litt, nous avait fait découvrir les coulisses du Festival de Cannes. La voici qui quitte sa province (Annecy) et son homme (Sylvain) pour enfin faire quelque chose de sa vie. C’est forcément à Paris que ça se passe. Sophie débarque à Saint-Germain-des-Prés, pétillante et déterminée.

« Si elle ne connaît pas son poids avec précision, elle n’arrive pas à s’inscrire dans l’espace. […] ‘Tant que je suis mince, la vie vaut la peine d’être vécue !’ » (page 33)

 

De rencontres improbables en projets avortés, d’heureuses surprises en coups de cœur, Sophie se construit en quelques semaines un nouvel univers dont le Café de Flore est l’épicentre. Lire la suite

Publicités